Quand Facebook Live se fait (aussi) une place à l’hôpital

Caroline DESAEGHER

partage(s)

Qui ?
Caroline Desaegher, directrice communication & marque de Ramsay Générale de Santé, avec David Reguer, fondateur de RCA Factory.

Quoi ?
Un point d'étape sur les lives "We Are Patients", soutenue par Ramsay Générale de Santé.

Comment ?

"Les réseaux sociaux ont changé l'expression et la prise de parole des patients : avant, les témoignages étaient anonymes, sous pseudo. Maintenant on les retrouve sur les blogs, les réseaux sociaux ou les campagnes de crowdfunding. Des patients deviennent de vraies personnalités et prennent la parole en dehors du cadre associatif traditionnel" explique David Reguer, de l'agence RCA Factory, spécialisée dans la santé. Dans la lignée de cette libération de la parole, Facebook Live devient aussi un média naturel pour échanger autour de la maladie.

Sur un rythme mensuel, les "lives" de We Are Patients, soutenus par le groupe hospitalier Ramsay Générale de Santé, veulent ouvrir le dialogue entre un patient "influent" et les internautes pour échanger sur leurs expériences. Ils sont animés par Catherine Cerisey, une patiente très active sur internet, blogueuse et co-fondatrice de Patients & Web. "Dix épisodes sont prévus. Il ne s'agit pas d'un format amateur : un live Facebook demande de la préparation. Ce n'est ni de la télévision, ni de la radio, c'est un concept à part. Il ne faut  pas être très formaté, trop formel, mais rester pro" explique David Reguer.

Le premier "live" a ainsi réuni 22 000 spectateurs autour de Charlotte Husson, ancienne patiente atteinte du cancer des ovaires et créatrice des "Fighting Kit", des box pour aider les patients. Les spectateurs ont pu poser leurs questions en direct pendant le live.

"Il peut y avoir jusqu'à 17 acteurs médicaux autour d'un patient... On se rend compte qu'il faut être beaucoup plus à l'écoute et en dialogue avec nos patients pour adapter les services qui entourent les soins" explique Caroline Desaegher, la directrice de la communication de Ramsay Générale de Santé, qui compte 121 établissements et centres, réunissant 6 000 praticiens. "Nous allons transmettre aux services concernés les retours des "lives" qui nous sembleront les plus pertinents. Nous sommes de plus en plus dans une démarche de co-construction avec les patients pour imaginer les solutions de demain."

En parallèle des "live", We Are Patients et Ramsay Générale de Santé produisent depuis janvier 2017 un programme de "brand content" autour de témoignages de patients. "Nous sommes connus à travers nos cliniques et nos hôpitaux, mais nous souhaitons aussi mettre en avant notre marques et nos engagements envers les patients. On doit le faire avec tact, sans tomber dans le pathos" conclut Caroline Desaegher.

Benoit Zante

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 43 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous