isabelle-moins

Dans la peau d’une Chief Digital Officer : Isabelle Moins, April

Qui ?
Isabelle Moins, Chief Digital Officer de l’assureur April depuis mai 2013, après avoir travaillé pour Orange, PagesJaunes ou SFR.

Quoi ?
S’il n’y a pas de modèle unique pour le rôle de Chief Digital Officer, (lire la tribune de Marie Canzano à ce sujet), tout retour d’expérience est bon à prendre : c’est l’occasion de découvrir l’exemple de l’assureur April et de sa « digitalisation », portée par Isabelle Moins.

La phrase : « La culture française accorde beaucoup d’importance à l’implication opérationnelle pour faire ses preuves. Sans cela, il est difficile de se bâtir une crédibilité en interne. »

yan claeyssen

Une agence rachetée raconte ce qui d’ordinaire se tait

Qui ?
Yan Claeyssen, l’un des sept associés d’ETO et directeur général de Publicis ETO.

Quoi ?
Un an après, le récit détaillé du process de la vente de cette agence de data marketing de 230 personnes, qui intègre l’ensemble Publicis Modem/Dialog, regroupant aussi les agences RED, Publicis Shopper, Publicis K1 et Publicis K4, une activité qui pèse aujourd’hui 650 personnes.

La phrase : Pourquoi Publicis ? « Ce sont d’anciens entrepreneurs, c’est un groupe français, même si pendant que nous dealions, la fusion avec Omnicom nous a mis dans une certaine fébrilité. »

christel hennion

Comment Petit Bateau vend en ligne sans rien perdre de son innocence

Qui ?
Christel Hennion, Directrice Digital et CRM de Petit Bateau et Stéphane Lecouturier, Directeur du design et Directeur Associé d’Altima.

Quoi ?
Le récit de la genèse du nouveau site e-commerce de Petit Bateau, désormais adapté aux mobiles et aux tablettes et le bilan, après six mois de mise en ligne.

Les chiffres : les ventes sont en croissance de 16%, avec un pic de 120% sur mobile et de 30% sur tablettes. Le tout pour un budget de refonte estimé entre 400 000 et 500 000 euros.

native advertising

Le native advertising en 5 questions

Qui ?
Stéphane Hauser, DG de l’IAB France, Thomas Moreau, directeur associé de VidéoStep, Jérémie Bugard, co-fondateur Agence 79, Daniel Bo, fondateur de QualiQuanti et Laureline Frossard, de la direction juridique et affaires publiques de l’UDA.

Quoi ?
Le compte-rendu, en 5 questions clés, du Petit Club du 22 octobre, en partenariat avec Videostep.
Les chiffres : pour la dernière campagne de l’Etablissement du Sang, 45% des visites ont été générées par des formats natifs, pour 17% du budget, avec un temps passé et un taux de conversion plus important que via les autres canaux.

hannah craik asos

La méthode ASOS pour transformer ses fans en ambassadeurs

Qui ?
Hannah Craik, responsable des réseaux sociaux pour le site e-commerce ASOS.

Quoi ?
Une étude de cas présentée au Hub Forum 2014, sur la stratégie d’ASOS pour transformer ses clients les plus fidèles en promoteurs de la marque sur les réseaux sociaux.
Le chiffre : Les mentions spontanées d’ASOS par les membres du programme ont augmenté de 45%.

jil jefert Lego

Contenus : les leçons de Lego, Maker Studios/Disney, Viacom, Sohu et Murdoch

Qui ?
Ynon Kreiz, PDG de Maker Studios, Jill Wilfert, VP of global licensing and distribution de Lego (en photo), Christian Kurz, VP, Research&Insights de Viacom, Charles Zhang, le fondateur et PDG de Sohu et James Murdoch,co-CCO de 21st Century Fox.

Quoi ?
Les enseignements de 6 spécialistes des contenus, présentés lors du MIPcom 2014, la rencontre annuelle des producteurs et diffuseurs à Cannes. Un article en partenariat avec la Fédération Française des Télécoms.

Les chiffres : en moyenne, les contenus proposés par les 100 premiers diffuseurs de vidéos aux Etats-Unis durent moins de 4 minutes, en diminution de 25% par rapport à l’année passée.

ted-sarandos-netflix

Netflix a tué les cartoons du dimanche matin, et ce n’est qu’un début

Qui ?
Ted Sarandos, directeur des contenus de Netflix, interrogé par Eric Scherer, directeur des nouveaux médias de FranceTélévisions.

Quoi ?
L’événement du MipCom 2014 : un aperçu de l’avenir de Netflix. Et donc des médias en général.

La phrase : « On ne veut pas tuer la chronologie des médias, on veut redonner le choix aux gens » explique candidement Ted Sarandos, avant d’ajouter un peu plus tard : « le modèle du cinéma n’a pas bougé depuis le début des années 70, alors que le monde, lui a évolué. »

anthony amelle

Pourquoi le marketing doit mettre les interfaces au centre

Qui ?
Anthony Hamelle, directeur d’Applied Works, studio londonien de design et de technologie qui compte la BBC, The Times, EDF ou encore Mazars parmi ses clients.

Quoi ?
Une tribune pour appeler à la redéfinition des priorités des marques et à une réorganisation des départements marketing.

La phrase : « Le défi à relever est de taille : la plupart des contacts et interactions des consommateurs passent par des produits et des services numériques qui restent, pour l’instant, hors de l’emprise des marques. »

barbara.houdayer

Comment un autocollant a converti Chopard aux réseaux sociaux

Qui ?
Barbara Houdayer, directrice du digital de Chopard.

Quoi ?
Une revue de détail de la stratégie du joaillier suisse sur les réseaux sociaux, exposée lors de la conférence Flow 2014.

La phrase :« Les réseaux sociaux sont une opportunité de tisser des liens. Pourquoi ignorer quelqu’un quand il nous parle ? »