Newsletter du Lundi
22/10/18

Paru le

Quand Google se glisse dans nos vêtements…

Qui ?
Paul Dillinger, VP Global Product Innovation de Levi Strauss & Co et Ivan Poupyrev, Technical Program Lead chez Google Advanced Technology And Projects.

Quoi ?
Les retours d'expérience de la collaboration entre Google et Levi's autour des textiles du futur, lors de SXSW 2017.

Comment ?

"Nous avons choisi de nous associer avec des gens dont la mode est le métier, comme Levi's, qui fait des jeans depuis 1853" explique Ivan Poupyrev, en charge du "Project Jacquard" chez Google depuis 2015. Sa mission : développer les interfaces du futur, en intégrant la technologie directement dans les vêtements. Comme dans l'automobile connectée - domaine dans lequel Google s'est associé avec Fiat Chrysler - le groupe compte bien s'appuyer sur l'écosystème en place : une démarche qui se concrétise dans la première veste connectée, présentée à SXSW 2017 par Levi's.

Cette "Levi's® Commuter™ Trucker Jacket" permet aux  cyclistes d'accéder à des informations sans avoir à consulter leurs smartphones. Sa manche tactile, connectée en bluetooth au téléphone de son propriétaire diffuse des informations sur le trajet ou change la musique. "Il fallait faire quelque chose d'authentique, en intégrant directement la technologie dans le vêtement, pas juste en collant un écran par dessus. Cette veste est avant tout une veste, pas un objet technologique."

Dans cette quête du vêtement du futur, Levi's apporte  son expertise dans le domaine de la mode, mais surtout sa connaissance de la supply chain. "Nous devions concevoir un vêtement à la fois beau, utile et entièrement lavable" résume Paul Dillinger. Avec une contrainte de poids : s'intégrer dans les cycles de production traditionnels. "Nous avons utilisé les machines à filer que nous utilisons depuis des années dans nos usines. Nous n'avons pas conçu d'outils de production spécifiques pour le textile connecté."

L'ambition des deux partenaires ?  Un  textile connecté  aussi simple à intégrer dans des vêtements que des boutons ou une fermeture éclair... "Pour que l'usage du textile connecté se développe, il faut travailler avec la supply chain telle qu'elle existe actuellement : on ne peut pas réinventer toute l'industrie" estime Paul Dillinger. Pour un acteur du numérique comme Google, le passage dans le monde physique ne s'est pas fait sans mal. Ivan Poupyrev explique : "il a fallu s'intéresser à plein d'étapes auxquelles nous n'avions pas pensé au départ", tels que les conditions de stockage ou de transport.

A l'automne, les "early adopters" pourront s'offrir cet avant-goût du futur de la mode, pour 350$. Levi's et Google ont imaginé ce premier vêtement connecté comme une plateforme évolutive, avec la mise à disposition d'un kit pour les développeurs. Ses fonctionnalités sont entièrement personnalisables. Surtout, cette veste collectera aussi les "feedbacks" des utilisateurs, pour analyser les usages. de quoi prendre une longueur d'avance quand le marché des "wearables" décollera. Comme dans la télévision, le smartphone ou la voiture, Google entend bien se glisser dans nos vêtements...

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !