Newsletter du Lundi
18/02/19

Paru le

Qu’on se le dise : la voix sur Bing, ça arrive !

Qui ?
Alex Sinson, Director Bing Ads, ‎Microsoft France.

Quoi ?
La vision de Bing, partenaire de Petit Web pour les Cannes Lions 2017.

Comment ? 

- Que font les équipes de Bing à Cannes ?

Des rendez-vous business principalement, pour mieux faire connaitre nos performances : en France, nous avons une part de marché de 18,4% en avril 2017 (chiffres Comscore). Nous avons progressé de 56% en un an, grâce à l’intégration de Bing dans Windows 10 et à nos partenariats. Nous portons ce message de croissance qui impacte tout le secteur : le search est une source d'innovation essentielle pour les créatifs, les ad tech et les marketers.

- Ah bon, il reste des créatifs à Cannes ?

C'est ma deuxième présence à Cannes pour les Lions : je manque de recul pour savoir s'il y en a moins qu'avant. Mais ils ont toujours un rôle très important. Quand les marques recherchent l'authenticité, la différence va se faire en mêlant la création aux intentions des consommateurs, révélées par la data.

- Avez-vous des exemples de ce "marketing pertinent" ?

Nous avons organisé un débat sur le thème "Authentically Championing a Cause" avec des grandes marques, agences et expert en analytics. Parmi les intervenants, Peter Carter, Director Advertising Development de Procter&Gamble, expliquait que dans cette quête d'authenticité, pour être au plus proche des consommateurs, il faut s'affirmer et montrer son identité, mais aussi ses valeurs. Ainsi, Pantène a lancé pour la première fois un shampooing afro-américain : la conception du produit, des chercheurs aux chefs de produits, ainsi que sa communication ont été confiées de bout en bout à des afro-américains. Et ça a marché. Mais il a insisté : il faut bien connaitre les valeurs de fonds de la marque, car sinon, cela ne fonctionne pas.

- Pourquoi ?

A cause des réseaux sociaux. Il a donné un autre exemple : la lessive Tide a organisé une opération de collecte de vêtements après le tsunami en Haïti, opération qui a eu un écho très favorable. L'année suivante, la marque s'est lancée dans la construction de logements pour les victimes du tsunami. Mais cette opération n’a eu aucun écho et a été critiquée, car les consommateurs n'ont pas compris pourquoi une marque de lessive se lançait dans la construction de logements.

- 2017, c'est aussi l'année où l'homme redéfinit sa place face aux robots...

Pour parler de ce sujet, nous sommes intervenus à une conférence avec Publicis et le champion de Formule 1 Nico Rosberg. Dans les voitures de F1 truffées d'électronique, il a expliqué que c'était l'homme, par ses actions, qui faisait toute la différence. Et en effet, l'homme peut et doit coexister avec les robots, qui sont à son service. Un développeur non-voyant a ainsi créé des lunettes qui analysent l'environnement de la personne et transforment les images en son, grâce à Cortana.

- Quand Bing va-t-il intégrer la voix dans la publicité ?

Dans un futur très proche. Car une personne qui parle à son téléphone pour lui demander de lui trouver un t-shirt chic pour la soirée indique bien plus son désir de consommateur et ses différents critères de recherche que lorsqu'il tape la requête ‘t-shirt’ en ligne. C'est un nouvel horizon pour les marques.

- Les conférences qui vous ont frappé ?

Le grand thème cette année est la créativité poussée par la data. On sort de l'ego du créatif : il s'appuie  sur les véritables motivations des consommateurs plutôt que de simplement les deviner. Le marché des bots est en train de naître. Notre Bot framework a été utilisé par 569 000 développeurs et offre une véritable interaction personnalisée. Les bots sont aujourd'hui les nouvelles apps. Bing alimente Windows 10 et Cortana, il propose des messages pertinents spécifiques aux souhaits du consommateur. Au-delà du message, une relation humaine, fluide et personnalisée s'instaure. Avec l'AI qui se nourrit de data fournie en grande partie par le search, nous nous dirigeons vers la création d’interactions plus naturelles avec le consommateur. Chez Microsoft, des APIs Bing sont disponibles gratuitement afin que les développeurs soient au plus près du consommateur.

- Enfin, la VR était un peu partout ...

C'est le commencement. Mais le prix des casques va évoluer rapidement. Et les marques devraient suivre. Par exemple, Hololens, de Microsoft, pourrait être utilisé par des marques de mobilier afin d’aider les clients dans le choix des meubles et renforcer la décision d'achat. C'est un nouveau terrain très prometteur pour les créatifs.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !