Newsletter du Lundi
26/10/20

Paru dans la newsletter du

Le wallet fleurit enfin, à la saison du Covid

Qui ?

Axel Detours (en photo), cofondateur de Captain Wallet, et Lucyna Janas, Head of EMEA Payment Partnerships chez Google Pay.

Quoi ?

Un webinar sur les wallets, un canal qui trouve une seconde vie avec le Covid.

Comment ?

930 m d'écran par jour, voici ce que vous déroulez sur votre téléphone. Le trafic est aujourd'hui concentré sur le mobile, à plus de 60 %. Les marques envoient trois à cinq E-mail par semaine, avec des taux d'ouverture de 20 % et de clic de 3 % sur une base connue. Sur le mobile, 98 % des SMS sont ouverts. Les marques paient de 3 à 4 centimes pour un message de 160 caractères.
Du côté des applications, les utilisateurs passent 90 % du temps sur 5 à 7 applications, de Facebook et Google, du transport et de la banque. Mais jamais d'un marchand. Ces derniers ont une audience qualitative par ce canal, mais très restreinte.

Dans le déconfinement, "tous les canaux vont être saturés. Les newsletters vont devoir changer leur expérience utilisateur pour émerger. Il va falloir changer de canal pour émerger" prévient Axel Detours. Et passer sur wallet : la crise a fait prendre conscience des avantages du paiement sans contact. Et pourrait booster ce portefeuille qui dormait dans votre téléphone depuis 7 ans : le wallet est natif sur l'iPhone, et se télécharge sur Android. Le wallet est ainsi en train de séduire les opérateurs de transport, pour acheter les titres de transport sans contact clavier. Le paiement mobile progresse de 18 % cette année, il permet de payer jusqu'à 1 000 € avec le mot de passe et la puce du téléphone.

La technologie a de quoi séduire les commerçants, puisqu'il y aurait 20 % de récurrence supplémentaire, et bénéficierait d'un panier moyen supérieur de 15 % aux autre mode de paiement. Zadig et Voltaire ou le site de vente de vin en ligne Millesima n'ont pas de carte de fidélité, mais informe ses clients sur des offres de réduction ou ses nouvelles collections via le wallet. Intersport, de son côté, a privilégié le wallet à l'application dédiée pour dématérialiser sa carte de fidélité.

"La marque a rappelé à ses clients que la vente était toujours disponible, et mis en avant ses actions pour aider."

De son côté, Cora axe sa communication sur le sans contact et pousse ses clients à payer par mobile et à ajouter la carte de fidélité au wallet. Jennifer ou Clarins, qui ont une grande communauté font de la pub sur Facebook et Instagram. "Ces marques ont eu pendant les dernières semaines une grande audience sur les réseaux sociaux, et en ont profité pour mettre en avant le Wallet".

Google Pay permet de payer, mais aussi de dématérialiser la carte de fidélité, les coupons de réduction, les e-coupons, le click and collect. "Il devient un nouveau canal relationnel et une source de revenus". Ainsi, le wallet est une bonne manière de réveiller les utilisateurs dormants de sa base de données. Picard n'a pas mis sa carte de fidélité sur ce canal, mais fait des offres à toute sa base de données, en push notif.

"Pendant la crise, le Wallet permet de communiquer plus facilement avec les clients" explique Lucyna Janas, Head of EMEA Payment Partnerships chez Google Pay. Il peut s'intégrer aux sites web et mobile très facilement. "Ce qui permet d'intégrer le paiement dans tous les domaines de Google. Mais il permet aussi de payer par Wallet dans les boutiques équipées de NFC (terminal de paiement sans contact).

"Sur téléphone, le paiement s'avère pénible. il faut rentrer l'adresse de facturation, de livraison, et recommencer. Les études UX montrent qu'il faut 100 taps sur l'écran pour remplir un formulaire. 70 % des paniers d'achat en ligne sont ainsi abandonnés."

Dans la mouvance de WeChat, Google Pay propose des mini sites aux marques. Les PME peuvent ainsi montrer leurs catalogues ou le menu de leur restaurant, dialoguer avec les clients et enregistrer les commandes et paiements.

Depuis quelques semaines "nearby spot" permet de pointer les magasins près de l'utilisateur, et présente le téléphone du magasin". Un nouveau concurrent pour Solocal, donc.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !