Newsletter du Lundi
16/05/22

Paru dans la newsletter du

SXSW 2022, un retour à la normal… ou presque

Qui ? 
Morgan Bouchet,  VP / Global Head of XR, spatial computing & Metaverses, Orange.

Quoi ? 
De retour de SXSW (prononcez "Southby"), une synthèse de ce premier symposium post Covid, obsédé par le Metavers.

Comment ?
Le South By South West (SXSW), évènement culte de la disruption numérique où les signaux faibles du monde numérique y sont disséqués, a rouvert ses portes, en présentiel, …presque comme avant. La ville d’Austin (Texas) reprenait des couleurs en ce 11 mars dernier, sous un ciel bleu éclatant et  7 degrés. Loin, très loin de l'Europe et de la guerre en Ukraine. Deux ans après le début du Covid, C’est presque comme si rien ne s’était passé ici.


Presque, car en 2 ans Austin a changé. Les millenials travaillant dans la Silicon Valley ont depuis investi les lieux, profitant du télétravail généralisé pour s’établir dans la ville « cool » du Texas et bénéficiant de loyers beaucoup plus abordables. Il se dit qu’Austin serait en train de devenir la SiliVerse (ou Silicon Hills). Les GAFAM’s y ont leurs bureaux, les start-up du secteur « Métavers/Crypto », et les talents viennent en masse… Notamment dans le mouvement lancé par Tesla et Oracle qui y ont transféré leur siège.

Presque, car la jauge n’était pas totalement à la normale (à vue de nez -25 % de fréquentation). Avec le même melting-pot pot international. Au lieu d’arriver 1h à l’avance pour suivre une conférence, 20 mn suffisaient… plutôt agréable, disons-le.
Presque, car le SXSW nous a rarement habitué à avoir un sujet aussi prédominant : le « Métaver(s) » (Web 3.0, Immersion & Extended Realities (XR), NFT, Crypto, …), mais aussi des thématiques connexes comme Transmédia et Gen Z/A.

Tous les acteurs du domaine étaient là : des créateurs de NFT aux opérateurs Telecom et de Sécurité des réseaux, les marques du Luxe et des Cosmétiques, en passant par les acteurs du monde 3D (Unity, Unreal), et les « mondes » comme The Sandbox, Rec Room, Decentraland… et leurs généreuses soirées  (Big Up à la DJette Paris Hilton 😉 à la soirée The SandBoxGame).


Paris Hilton aux platines, star de la soirée The SandBox au Green Light Social du 15 Mars, venue annoncer son « Monde » Paris Hilton et son avatar dans The SandBox ©MorganBouchet
La ville aux couleurs du Metavers
A chaque coin de rue de la ville, entre 2 trottinettes, poussent des annonces pour des NFT, un nouveau Métavers ou un événement crypto. Le sujet Métavers faisait déjà partie du SXSW en 2018. Mais cette année, il était dans toutes les conversations, toutes les tables rondes… Partout, oui, partout, partout !

Quelques moments forts :
La Keynote de Neal Stephenson (auteur, notamment de Snow Crash… la bible pour qui veut comprendre le dystopique Métavers). Lui est plutôt meta vert. Outre la rétrospective de son parcours, ce dernier a tenu une keynote puissante sur « notre réticence collective à entreprendre des projets ambitieux et disruptifs, notamment celui de l’élimination du CO2».

A l’occasion d’une Keynote, Céline Tricart (cocorico 😊), réalisatrice, productrice et conteuse immersive primée, partage son analyse des évolutions des récits :  du « Storytelling » au “Story Living” au “Story Sharing”. Ce dernier étant une approche collaborative (tel que Dungeons & Dragons, où le créateur du jeu et les joueurs composent l'histoire ensemble), tandis que « Story Living » offre la possibilité pour les consommateurs, non seulement d'interagir avec une histoire, mais de devenir un personnage.

Keynote de Céline Tricart dans la (très) grande salle du Congress Center, traduite en direct en langage des signes. ©MorganBouchet

Un game play géant
Bref, cette évolution naturelle des modes narratifs épouse nos attentes de consommateurs en termes « d’ expérience » et « d’interactions ». Le récit devient de fait Immersif et Interactif (welcome back « Transmédia »). Bienvenue dans la Creative Economy. Notre internet de demain sera un Game Play géant où l’humain (nos avatars) sera complétement incarné.Difficile de ne pas évoquer ici l’autre thématique phare, indissociable du thème Métavers… la XR (Extended Realities comme AR, VR, MR), celle qui va porter toutes les promesses « d’Expériences », de « nouveaux modèles économiques » et «d’interactivité ».

L’immersif, l'hologramme, au centre de la promesse du Métavers

La start up gagnante du concours « Technologies Immersives », Matsuko, permet aux utilisateurs de faire l'expérience d'une présence holographique avec un simple smartphone... En attendant les lunettes d’Apple, Samsung, Meta, Snap, ou Huawei. Lors d'un panel sur la production volumétrique, cette phrase : "Nous voyons un avenir où la vidéo volumétrique et nos jumeaux numériques (nos avatars) seront notre passeport pour les Métavers, l’internet 3.0". Par conséquent, tout devient Spatial.
L’internet 3.0 se calquera sur notre réel. Il sera photo réaliste ; et, maintenant que l'audio spatial a été adopté par Apple et des applications comme Clubhouse, le son peut magnifier les expériences (l'IRCAM était d'ailleurs présent à Austin).

Compétition XR Experiences

Un lieu de plusieurs milliers de m2 présentait des dizaines d’installations AR/VR de productions internationales. Le Studio Atlas V a remporté le prix de la meilleure création XR avec On the Morning you Wake,  un nouveau documentaire en réalité virtuelle de 4 chapitres. Le Metavers, c'est comme la vache qui rit, une véritable mise en abîme :  XR, Token…Le SXSW a collaboré avec la plateforme Vast de Sandman Studios pour présenter la sélection du programme « XR Expérience » dans un environnement virtuel au design unique, donnant accès à une sélection de projets du concours « XR Expérience ».
25 000 $ pour assister à la soirée Doodles

Un entrepôt réel mais immersif en plein centre de la ville pour célébrer "Doodles", une collection de NFT qui a émergée en quelques mois. A l'intérieur, une longue file d'attente, pour l'art de la Glace Doodles ou encore de Noodles by Doodles. Objectif, remettre du réel dans le virtuel, rendre tangible ce qui ne l’est pas… une demande de la communauté à priori. On raconte  qu’à la soirée Doodles avec le D.J. Diplo, les participants devaient acheter un Doodle pour environ 25 000 $.


©MorganBouchet

Enfin, votre serviteur a pu participer à la table ronde « A new sharing world of Metaverse & Digital Human » avec AMD et Qualcomm, mais ça on en parlera la semaine prochaine.
Morgan Bouchet

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !