Newsletter du Lundi
30/11/20

Paru dans la newsletter du

Allociné troque les cookies contre des macarons

Qui ?
Arnaud Métral, Directeur Général de Webedia en charge du Publishing et Adrien Chabal, Directeur Général adjoint The BoxOffice Agency (groupe Webedia).

Quoi ?
[article partenaire] Les nouvelles fonctions sociales d'AlloCiné, à base de data, qui devraient booster l'identification et la participation des utilisateurs.

Comment ?

AlloCiné est un média-service, qui aide le public à choisir ses programmes en salle et chez lui. Un travail de six mois sur des algorithmes propriétaires pousse encore cette logique et permet la recommandation de films et séries de manière personnalisée. Ces nouvelles fonctions, introduites cette semaine, permettent par exemple d'importer ses amis depuis les réseaux sociaux et de voir leurs notes et critiques de film. "Dès que l'utilisateur a noté 20 films ou séries, il obtient un macaron, qui lui attribue un score d'affinité avec chaque œuvre. Cela lui permet de mieux évaluer les films et séries qu’il est susceptible d'apprécier" indique Arnaud Métral. Un type de recommandation que l’on connaît sur Netflix, mais étendue à toutes les œuvres de la base : cinéma, TV, SVOD, VOD...

Ce projet a mobilisé la rédaction pour établir une catégorisation ultra-fine de 40 000 films et 20 000 séries, avec 1 800 sous-catégories, et cinq data scientists qui ont travaillé sur les modèles d’analyse de données les plus pertinents adaptés au secteur de l’entertainment.

"Notre objectif est de faire gagner du temps aux utilisateurs. On passe aujourd’hui beaucoup de temps à choisir le film ou la série que l’on va regarder. AlloCiné devient l'endroit où vous organisez votre vie de spectateur. Et puis, c'est aussi une façon de faire grandir nos profils identifiés, une question d'actualité, quand l'ère des cookies touche à sa fin" précise Adrien Chabal. Pour l'instant, AlloCiné compte 1,2 M de profils loggés. Le dispositif a été testé en version beta depuis début février, "et nous avons multiplié par 4,5 le nombre de notes attribuées".

Ces profils pourraient-ils aussi servir d'enrichissement à d’autre usages ? "On y réfléchit. Nos data scientists nous suggèrent par exemple de proposer du ‘matching’ entre comptes utilisateurs, sur la base de leurs affinités séries et ciné". De quoi imaginer des collaborations avec des applications de dating !

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !