Newsletter du Lundi
23/11/20

Paru le

Les indiscrets du 16 novembre

--> Le mois dernier, en plein processus électoral américain, un annonceur nous a confié s'être aperçu que les sommes dépensées sur le Trading Desk  de Facebook n'étaient pas celles qu'il avait commandées ! Et de très loin. Du coup, Facebook l'a remboursé. Question à nos lecteurs : avez vous remarqué un mouvement de ce type ? Répondez ici.

--> Prendre le temps. Se forcer. A l'heure ou l'Europe s'appeler à légiférer sur les GAFA, se pencher sur la plus grande enquête anticoncurrentielle qui leur est dédiée est un devoir de citoyen et de professionnel. (vous pouvez accéder à la VO ici) C'est pourquoi nous lui consacrons cette newsletter et la suivante, pour dévoiler en détail les pratiques de Google, Apple, Facebook et Amazon. A Jardins ouverts Jardins clos, Sébastien Missoffe, qui dirige Google en France, réfutait le terme de "GAFA" (voir notre édito d'avril 2018) qui met tous ces acteurs dans un même sac. Mais ce long rapport nous apprend malheureusement que ces sociétés ont bien les mêmes pratiques anticoncurrentielles. D'une certaine manières, les pratiques d l'une autorisent celle des autres. Car il nous replonge dans l'histoire d'Internet, et ce qu'il est devenu. Nous avons passé  les 7 derniers jours  à traduire et adapter ce document pour nos lecteurs. Aujourd'hui, les régulations diverses, si elles triomphent d'un lobbying aussi puissant que pétaradant (voir notre édito)  inverseront peut- être le rapport de force. Mais l'arbitre final, c'est nous, c'est vous. Vous, les consommateurs de Google, Apple, Facebook et Amazon. Vous, ses malmenés clients. La période actuelle nous met au pied du mur : faut il aller chez l'opticien acheter une lunette anti reflet, pour 35 €, et participer au sauvetage des commerces de centre ville, la solution la plus écologique pour faire nos achat ? ou l'acheter 15 € sur Amazon, ou 2 € sur Ali Express ? Cibler l'utilisateur au plus près de ses choix d'achat? Ou défendre ses libertés? et soutenir les médias ? Le procès des GAFA et leur triomphe, c'est maintenant.

-->Alors que le travail à distance est devenu la règle avec le Covid, le rapport du congrès détaille l'action d'auto préférence de Google pour Google Meet. Google a tenté demanipuler ses utilisateurs pour qu’ils utilisent Google Meet au lieu de Zoom. Google a introduit " meet inside G Mail "et "meet inside Google chalendar" qui incitait à ajouter une conférence en Google Meet à leurs rendez vous. Pour les utilisateurs du navigateur Chrome, la mention apparait au dessus de Zoom.Google vous propose Google Meet jusque dans votre mail et votre agenda ? A l’heure où le gouvernement Français appelle les entreprises à généraliser le travail à distance,  pourquoi ne pas essayer Private discuss , une plateforme collaborative 100% française et cybersécurisée.

--> Pendant notre plongée dans l'enquête du Congrès américain sur les pratiques anti concurrentielle des plateformes, nous pensions à "C'est qui le patron" et son action pour rééquilibrer les rapports entre les producteurs de lait, les distributeurs et les consommateurs. Les grands esprits se rencontrent : cette semaine, Nicolas Chabanne, de C'est qui le patron apostrophe Amazon sur son compte Twitter et sur RTL  : "Amazon si tu nous entends ? Soutien aux petits commerces. Nous, les consommateurs et les producteurs avons reversé 300 000 € via notre marque propre qui s'appelle "C'est qui le patron?!". Peux-tu dois aussi Svp reverser quelque chose ici ?". A noter aussi, des actions de distributeurs locaux, comme ce Système U qui distribue à proie coutant les petits plats du restau la Mère tranquille (voir ici) Si vous lisez notre synthèse de  la partie du rapport du Congrès consacrée à Amazon, qui inclue certaines décisions du groupe dans la période actuelle, vous douterez que la firme de Jeff se joigne à cet élan...

--> Pendant ces mois de novembre et décembre, 11 annonceurs diffusent,  une campagne de TV segmentée sur les chaînes de France Télévisions, via les décodeurs Orange, premier opérateur à lancer commercialement le service sur son parc de décodeurs TV Carte Noire (Dentsu), Citroën (GroupM), EDF (Havas Media), Engie (Blue 449), Harrys (OMD), Intermarché (Publicis), Orange Maison protégée (Havas Media), Peugeot (GroupM), Reckitt Benckiser Healthcare(Dentsu), Renault (OMD) et Sanofi (GroupM). Lors d'un webinaire, Orange a indiqué que France Télévisions était pionnière car elle avait mis moins de conditions que TF1...

--> Stop Covid ne marche pas vraiment (voir nos indiscrets de la semaine dernière), mais il est toujours là. Sur Twitter, Laurent Chemla fait le calcul suivant : depuis juin 2020, les Français ont dépensé 1 M€ pour l'hébergement du service, qui a notifié 10 000 cas contacts, soit 100 € le texto. Qui dit mieux ?

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !