Newsletter du Lundi
23/11/20

Paru le

les indiscrets du 10 novembre

--> Carlos Ghosn lirait-il Petit Web ? Dans nos colonnes,  en janvier dernier, Fabrice Pelosi avait expliqué dans cette tribune comment l'ex de Renault avait snobé Internet lors de sa conférence de presse.

-->"Tester, tracer, protéger"c'est beau mais ça ne marche pas, explique le journaliste François Beaudonnet sur Twitter, dont la femme a signalé la maladie sur son application tous anticovid. Trois jours plus tard, sa propre appli lui signale toujours "pas d'exposition au risque détectée."

--> Jean Touitou, proposait la vente par correspondance dès 1995  et inaugura son site ecommerce à partir de 1997. L'un de nos lecteurs a testé la formule et n'en revient pas de ce moment magique : commande simple sur le site avec un OneClick AmazonPay… ils sont partout et l’acte d’achat est d’une simplicité édifiante  Mais ça c’est de l’UX classique d’un gars qui a toujours un clic d’avance. Le carton arrive. Magnifique emballage d’un beau papier carton craft avec le beau Helvetica Neue du Logo en surimpression. Magique. Et le sweat jaune emballé,  façon sac Birkin. Et la petite enveloppe avec le message t, mesuré et un brin prétentieux, et le Bon de Retour avec tout ce qu’il faut pour que l’objet fasse demi-tour. Une expérience de luxe qui croise le minimalisme extreme de la marque. Le luxe mid range pour tous, à la Japonaise.

--> Cette semaine, nous mettons trois start up à l'honneur : Powtoon, un outil pour faire des présentations animées, remarquable de simplicité. A utiliser en entreprise, dans les écoles, bref, un peu partout.  jow, l'application qui suggère des plats et fait les courses, en s'adaptant à votre foyer et votre équipement culinaire. et Finreka , un moteur qui recense plus de 2000 aides financières enrichies et mises à jour régulièrement.

--> "Merci au CM de l'INSEE de ne pas réécrire l'histoire, l'Insee n'est pas un acteur historique de l'open data, mais a fait du lobbying pour pouvoir continuer à vendre ses données avant d'être contraint de les ouvrir par la loi".  Une mise au point nécessaire de @boogheta (voir ici)  à l'heure où l'INSEE, contrainte et forcée, diffuse ses statistiques en mode gratuit.

--> En octobre dernier, Google révélait les nouveaux logos de sa suite de produits. Et le moins qu'on puisse dire est que c'est raté. Comme l'explique ce Twit, l'utilisateur ne perçoit que les quatre couleurs du groupe et ne discerne pas ses produits. Même une designeuse maison, comme Jennifer Daniel, critique la proposition. Chez nous, on y a vu plutôt un signe inconscient : à l'heure où les démocrates veulent démanteler les GAFA,  Google lie tous ses produits par un design qui les assimile les uns aux autres 😉

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !