Newsletter du Lundi
18/02/19

Paru le

Redbull : les chiffres fous de #stratos

Qui ?
Felix Baumgartner, l'athlète de l'extrême, avec la réaction de Frédéric Winckler sur cette opération hors norme et les défis qu'elle pose pour les publicitaires.

Quoi ?
Le bilan de RedBull Stratos, le saut de 39 km de haut dans l'espace de Felix Baumgartner, dimanche dernier. Un coup de maître qui ne devrait pas tarder à devenir numéro 1 du hit parade des vidéos RedBull les plus partagées établi par Unruly.

Combien ?


-41 300 000 pages référencées sur  Google search (requête "Redbull Stratos"), après 8 jours.
-9 caméras HD, 3 caméras cinéma, 3 caméras digitales 3 caméras embarquées, soit 35 caméras  au total (partenariat GoPro).
- 8 000 reportages télé dans 60 pays, 77 partenaires télé exclusifs dans le monde, dont BFMTV en France.
- 1,7 millions de spectateurs sur BFM TV.
- 2 000 tweets par secondes avant le saut.
-51 % des tweets et commentaires mentionnent la marque
- 8 millions de spectateurs sur Youtube, soit 16 fois le nombre de spectateurs de l'ouverture des JO.
- 730 676 likes, 88 000 fans gagnés avec l'opération, 70 % d'engagement.
- 20 000 photos sur Instagram avec le hashtag #Redbull Stratos
Coût estimé : plus de 50 millions d'euros.

Comment ?
L'une des opérations publicitaires mondiales les plus marquantes de la décennie est la résultante d'une culture et d'une organisation très particulières. Stratos a nécessité  cinq ans de préparation, les meilleurs experts de chaque discipline travaillant sur le projet pour ne pas faire de cet évènement un "buzz" à quitte ou double mais un véritable exploit sportif et humain où chaque millimètre est pris en compte. Le premier saut a été annulé, le 8 octobre, à cause d'une météo capricieuse. Le nombre de vues en simultané crée débat. En tout cas, Youtube s'est reposé sur Akamai pour tenir le choc.

La marque ne s'exprime qu'au travers de l’évènement. Mise à part l'interview du responsable technique de l'opération, ici. A voir, la timeline de la mission, qui détaille tous ses aspects techniques. L'opération a généré de nombreux détournements, dont celui en Lego, par Ogilvy Vienne, pour la foire du modélisme de Vienne, notre préféré, et de nombreux éloges de publicitaires.

Frédéric Winckler, le président de JWT et de l'AACC la commente ainsi : "c'est un peu notre opération Apollo à nous. Une opération extrêmement risquée, montée sur le moment dans le monde entier. C'est la naissance du brand grand spectacle. La marque est à la fois omniprésente et très discrète. C'est la simplicité de sa signature qui lui apporte une attribution parfaite. Redbull vous donne des ailes : on ne peut mieux le prouver. Dans cette campagne, tout est radical. Redbull sautait en même temps que Felix Baumgartner. Elle ouvre l'ère de la communication démesurée et démesurément simple. Cette campagne hausse la barre d'un coup, pour tout le monde. C'est le réveil qu'on attendait."

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !