Newsletter du Lundi
03/10/22

Paru dans la newsletter du

Comment Axa Climate est devenu une école

Qui ?
Antoine Poincare, VP Climate school, chez Axa Climate.

Quoi ?
Comment un assureur devient un centre de formation pour aider les entreprises à s'adapter aux enjeux du changement climatique.

Comment ?
Après dix ans chez Coorp Academy, Antoine Poincaré a rejoint Axa Climate, l'entité dirigée par Antoine Denoix, ex CDO du groupe. "Ces six années m'ont permis d'apprendre comment on formate à grande échelle dans les grandes entreprises". Comment Axa Climate s'est-elle mise à la formation sur les enjeux climatiques ? "L'objet de cette filiale est de développer de nouveaux produits et services pour les sociétés qui aident à  la transition durable. Et du coup, cela permet de faire des produits qui n'ont rien à voir avec l'assurance" explique Antoine Poincaré.
Axa Climat emploie aujourd'hui une centaine de personnes. Et propose trois activités : l'assurance climatique (voir notre papier), des services de consulting en adaptation climatique, qui aident les sociétés à évaluer les zones où elles sont le plus exposées au risque climatique. Et, depuis un an, la formation. "Cette nouvelle activité est née car Axa Climate s'est rendu comte qu'il y avait un déficit  de compréhension de la transition durable, qui touche tous les pans de l'entreprise." La climate school forme tous les collaborateurs d'une entreprise à la transition durable (socle scientifique, réchauffement climatique et bio diversité, réinvention des entreprises et des compétences de leurs collaborateurs, passage à l'action).

Une centaine de vidéos de 5 à 6 minutes ont été produites et encapsulées dans des quiz. Schneider Electric, Dassault, Accor, BNP Paribas, Saint Gobain ont acheté le programme en marque blanche et 3 millions de collaborateurs ont été formés. "Nos utilisateurs ne savent pas qu'il y a Axa derrière. Mais les patrons de la RSE des entreprises passent par nous et cela renforce l'expertise du groupe, avec des synergies sur la partie conseil". La nouvelle activité a généré un CA d'1 M€ la première année. Dix personnes s'occupent de la production, de l'ingénierie, de la direction éditoriale, et les free lance produisent le contenu. Une équipe marketing et vente est en cours de constitution.
Pour Antoine Poincare, c'est une première étape : "Nos cours actuels sont de l'ordre de l'acculturation. Mais les acheteurs les directions financières et informatiques vont avoir des compétences à acquérir. Nous allons développer des programmes certifiants, en collaboration avec des écoles."

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !