Newsletter du Lundi
09/12/19

Paru dans la newsletter du

L’innovation selon Saint Jeff, expliquée à ses apôtres

Qui ?

Shayan Sanyal, Startup Business Development, Amazon Web Services.

Quoi ?

Une intervention sur l'innovation chez Amazon, devant un petit comité de start-up, au dernier Slush.

Comment ?

Shayan Sanyal s'occupe de développer le business d'Amazon avec les start-up. Il a son bureau à Station F Paris. Mais c'est à Helsinki que nous nous sommes infiltrés à sa masterclass sur l'innovation, au milieu d'une quinzaine de start-up. Même si Amazon se veut l'entreprise centrée sur le consommateur, "Les meilleures inventions sont celles qui 'empower' les autres". Elles ne sont pas seulement au services des consommateurs, mais aident les autres à inventer. AWS sont des exemples de plateformes qui aident les bâtisseurs à bâtir.
L'innovation, chez Amazon a été codifiée par la lettre de Jeff, écrite en 1997, à occasion de l'entrée en Bourse. "Chez Amazon, c'est toujours le premier jour. Car les sociétés qui entrent dans le deuxième jour deviennent inadaptées ("irrelevant") et meurent.
Amazon a commencé à vendre des livres, puis des drones, de la vidéo, des liseuses, du divertissement, des produits frais, de l'automatisation de la maison, du cloud...
Dans les senior team, il y a des consommateurs. "On leur parle tout le temps. 90 % de la roadmap d'AWS vient de ses consommateurs. Mais on va au delà. On invente en leur nom, des services qu'ils ne peuvent imaginer. "Même quand ils disent qu'ils sont contents, nos clients ne sont pas satisfaits. Aucun consommateur n'a demandé le service Amazon Prime, qui est notre produit qui a connu le plus de succès".

Dans les entrepôts d'Amazon, les paquets sont posés n'importent où. 100 000 robots les trouvent et 300 000 humains les assemblent. Le site même d'Amazon a beaucoup évolué. "D'une application monolithique, elle est passée à une logique de micro service : 200 équipes travaillent en même temps sur le même site."

L'innovation est un process de long terme, balisé par une méthode très précise. "Si vous voulez innover, il faut échouer. L'innovation chez Amazon est un process à long terme. On va dans plein de chemins sombres et on en trouve qui marchent. Il faut être obstiné sur la vision, mais flexible sur les modalités. Vous devez vouloir être mal compris pendant longtemps. Et être à l'aise avec cela. Vous avez la vision et la conviction. Mais peut être ne la mettez- vous pas en oeuvre de la bonne façon. Faire un pas en arrière, ça aide."

Ainsi, la première version du Kindle pesait 300 grammes, mais était aussi gros qu'un livre. "C'était trop encombrant pour répondre à la promesse du produit, mettre tous les livres du monde dans votre poche. "Au moment où Amazon s'est lancé dans les data center, avec AWS, Business Week a fait titré "un pari risqué. Et ça a été le produit qui a progressé le plus rapidement".

Comment s’organiser pour l‘innovation ? "Les entreprises parlent souvent de process business. Chez nous, ce sont des mécanismes. Toute action est mesurée et quand la data ne correspond pas au but poursuivi, on change le process. Toute action est corrigée par la data qu'elle produit".
Avant l'écriture de la première ligne de code, n'importe quel projet commence par la rédaction du communiqué de presse du produit finalisé. Le CP du futur présente le produit, son bénéfice et comporte une citation. Il faut répondre aux questions suivantes : qui est le consommateur ? Où est le problème ou l'opportunité ? Est ce que le bénéfice conso est clair et concret ? Comment savez vous quel est le besoin du consommateur ou son désir ? Quelle expérience aura-t'il ? Il convient aussi d'écrire la rubrique "questions fréquentes", des consommateurs et des actionnaires, y compris les questions délicates. Le communiqué rassemble ces questions.
Les auteurs du projet doivent aussi évaluer comment le projet va impacter le système actuel, et quels débats il va susciter en interne. Mais aussi, comment le lancer plus vite. Ils définissent l'interaction avec l'utilisateur final, le manuel du prototype. Ce prototype est dessiné sur un tableau blanc "Car les images haute résolution risqueraient de concentrer les discussions sur l'apparence, pas sur le fond".

Une fois ces étapes réalisées, les équipes développent leur plateforme sur AWS, en mode libre service. Et sans demander la permission."Quand on est une start-up, la seule chose qu'il ne faut pas faire est de travailler sur un sujet qu'on a déjà défriché! Travaillez par dessus nos outils, ne les réinventez pas !"

Passons maintenant à la culture : "Chacun d'entre nous est leader de notre mission et doit observer 14 principes de management, parfois contradictoires, comme "Think big" et "dive deep". Chaque amazone doit pouvoir dire, quel que soit no nouveau hiérarchique, qu'il n'est pas d'accord, s'il a des éléments factuels pour étayer son avis.
Que se passe t il en cas d'échec ?" Il faut alors rédiger un document de 6 pages pour analyser les raisons de l'échec. Si les principes de management ont été respectés, tout va bien". Ainsi, le Fire phone d'Amazon a été le plus gros échec d'Amazon. "Mais le document analysant l'échec montrait aussi que la fonction la plus utilisée du téléphone était le text-to-speech. Et c'était bien avant Siri. Du coup, l'équipe qui avait créé cette fonction a été affectée à Alexa !"
Les équipes projets d'Amazon sont des "pizza team, de 8 à 10 personnes, qui sont décisionnaires.

A noter : le type d'intervention de Shayan est également analysé et mesuré. "Même les dîners que j'organise avec les start-up sont notés par les convives. Ce qui m'autorise à obtenir des budgets pour cela, année après année".

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !