Newsletter du Lundi
10/12/18

Paru dans la newsletter du

Benioff le Magnifique

Marc Benioff

Le point de vue de : Marc Benioff

PDG, Salesforce

Qui ?

Marc Benioff, Pdg de Salesforce.

Quoi ?

Le compte-rendu de Dreamforce, une grand messe dédiée par Salesforce à ses clients et partenaires (171 000 billets vendus)

Comment ?

Brunello Cucinelli, designer de mode italien s'adresse à Marc Benioff pendant la keynote d'ouverture : "Vous pourriez être le Laurent le Magnifique de notre époque". Quand on est client, on ne lésine pas sur les compliments. En 16 ans de Dreamforce, l'assistance (clients et partenaires) est passée de mille personnes la première année, à 171 000 personnes aujourd'hui. Le visiteur a intérêt à apprécier l'ambiance Disneyland : dès l'entrée, des sons d'oiseaux, une fausse cascade, des tapis d'herbe synthétique, des mascottes géantes ou encore des rangers pour orienter les visiteurs. L'univers Salesforce s'inspire des parcs naturels américains : des lieux ouverts incitant à la découverte, une image que souhaite reproduire Salesforce dans le CRM.

Dans les allées, les visiteurs arborent des badges à l’effigie des personnages de Salesforce. Les plus impliqués s’achètent le sweat « trailblazers » (80 dollars, quand même), une référence à la plateforme en ligne de formation gratuite aux solutions Salesforce, passée de 500 000 utilisateurs en 2017 à 1 million aujourd’hui.  Créée il y a 4 ans et composée de 400 modules, elle permet de gagner en compétence de manière ludique à travers la collecte de badges de compétences. Les « trailblazers » créent d’eux-mêmes des communautés sur Twitter et se retrouvent à Dreamforce pour échanger. En coulisse, beaucoup de deals commerciaux se font.
Pour 2 000 $, on mange, on écoute et on danse. Cette année : Janet Jackson (en playback) et Metallica, clients de Salesforce, étaient de concert. Cerise sur le gâteau :  un couple d'Hawaiens bénit la keynote de Marc Benioff avec une danse traditionnelle. Et les visiteurs sont emmenés à la méditation par des moines bouddhistes.

Le capitalisme « inclusif »

Mark Benioff définit le capitalisme inclusif de sa firme : « On inclut tout le monde, personne n’est laissé en arrière », En interne, tous les employés participent au processus décisionnel. La keynote d’ouverture est présentée en avant-première devant les employés de différentes villes américaines pour obtenir leur feedback, avec des modifications implémentées jusqu'à la veille de l'événement : entre la conférence de presse et la keynote du lendemain, la démo Einstein Voice n’était plus exactement la même.

Cette stratégie engage l’entreprise dans des actions caritatives : les nouveaux employés passent leur premier jour à aider une association locale (comme la Soupe Populaire). 7 jours par an, chaque employé peut également travailler dans l’association de son choix. Le Philanthropy Cloud annoncé en février 2018 équipe les ONG d’une plateforme de dons gratuite. Le dernier étage de la tour Salesforce est mise à disposition des ONG pendant le weekend. Une stratégie managériale efficace pour Cindy Robbins, Chief People Officer de Salesforce qui ose le mot « endoctrination ». Certes.

Un Jamboree géant de 171 000 personnes

Avec 2 500 sessions de formation, Salesforce diffuse ses annonces au marché. 2018 est l'année de la voix  : Einstein Voice Assistant, prévu pour 2019, permet l’interaction vocale avec le CRM qui devient « conversationnel » et compatible avec tous les assistants vocaux du marché. Einstein, l’intelligence artificielle développée par Salesforce, recueille et structure les requêtes vocales des utilisateurs pour accélérer la saisie de données. Exemple : un commercial n’a qu’à dire « ok Google, transforme cette opportunité commerciale en devis", l’intelligence artificielle se charge du reste. Daily Briefings connecte l'assistant vocal  à Salesforce pour accéder à un récapitulatif personnalisé des données et taches à venir. Einstein Voice bots permet de générer, sans code, des bots vocaux pour Amazon Alexa et Google Assistant et Siri.

Salesforce intégrera gratuitement Customer 360 à toutes ses solutions en 2019 : un outil de visualisation des données des applications Salesforce et celles d'API obtenues via Mulesoft, une entreprise rachetée 6,5 milliards de dollars en mars 2018. Un partenariat avec Apple facilite la connectivité avec les produits et applications sur iOS. Enfin, Quip Slide conçoit les présentations collaboratives reliées à toutes les données Salesforce du client.

Mais le souvenir le plus fort de cette semaine, ce sont les visiteurs de Dreamforce. Sourire aux lèvres, ils sont transportés par l’énergie du lieu et la culture Salesforce. Convaincus par cette leçon de storytelling à l’américaine, ils en oublieraient presque le but ultime de leur venue : acheter toujours plus d’options…

Sabrina Eleb

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !