Newsletter du Lundi
14/10/19

Paru le

Stéphane Richard, Orange : « Free à zero euro, c’est toujours trop cher »

Qui ?
Stéphane Richard, Chairman et CEO d'Orange, interrogé par David Barroux, des Échos.

Quoi ?
Une interview à LeWeb13, une semaine après les annonces tonitruantes de Free sur la 4G.

Comment ?

Le smartphone est un producteur fantastique de données sur notre vie quotidienne, de nos trajets quotidiens à nos heures de réveils. Pour Stéphane RIchard, ces données représentent une opportunité "pour améliorer le service que nous apportons aux clients. Cela répond à notre mission". C'est même le levier de croissance des acteurs des télécoms pour les années à venir (lire notre article à ce sujet), qui engendre des partenariats d'un nouveau genre. "Nous voulons laisser les services publics et universités accéder aux data anonymes pour construire des bâtiments, améliorer les transports ou combattre les maladies". Certaines expérimentations on lieu en France et en Afrique (lire notre article à ce sujet). L'exploitation de la data, c'est "l'impératif d'être 100% transparent, ce qui n'est sans doute pas le cas de tous les acteurs internet". Pour la première fois dans cette édition de LeWeb,  la surveillance et le scandale Prism sont évoqués. Stéphane Richard rappelle l'encadrement législatif français, "seule la validation d' un juge ouvre l'accès aux données". L'argument administratif est également mis en avant, "c'est un circuit très long (pour accéder aux données des utilisateurs)".

Concernant DailyMotion et son rachat avorté par Yahoo, Stéphane Richard invoque désormais l'indépendance numérique de la France : "c'est important pour la France et l'écosystème français d'avoir un acteur comme DailyMotion". La vente d'une partie de ses titres est plus que jamais d'actualité, avec " un deal qui devrait aboutir dans les semaines qui viennent". Une étape indispensable pour développer DailyMotion aux USA. Y a--t-il de la place pour une acteur dix fois plus petit que Youtube ?  "Nous croyons à l'attractivité de la diversité et cela correspond à une évolution de long terme du Web, on ne peut pas donner les clefs de l'Internet à une seule personne". Réagissant aux dernières déclarations de Xavier Niel promettant de diviser par 2 le prix de la 3G,  Stéphane Richard réplique  : "Avec 70.000 antennes contre 800.000 pour Orange, même à 0€, Free serait trop cher, le service n'est pas là".

Basile Michardière

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !