Newsletter du Lundi
24/02/20

Paru le

Recrutement : Halte aux pleureuses !

Qui ?
Pierre Cannet, fondateur de BlueSearch, cabinet de 14 chasseurs de tête et consultants RH spécialisés dans le digital. Et aussi fondateur et membre du Club des DRH du Net.

Quoi ?
Une interview, dans les bureaux du cabinet, volontairement  installés dans le 12e arrondissement, pas dans le 8ème comme tout le monde.

Comment ?

Les profils les plus recherchés sont dans l'ordre :
- les profils techniques (développeurs, chefs de projet technique, architectes web)
- les métiers de l’acquisition on line (SEO, SEM, SMO, Responsable affiliation, community manager...)
- les métiers du (e)CRM et du marketing relationnel
- les experts e-commerce (e-store manager, e-merchandiser, ….)
- les chefs de projet web
- les webdesigners/Directeurs artistiques web
A l'opposé, le métier de "webmaster" est en voie de disparition. "C'est le dinosaure du web, le métier s'est démembré, peu d'entreprises en recrutent. Le web s'est taylorisé et ce métier n'était pas assez spécialisé."

Le secteur a rattrapé son retard en termes de rémunérations : "à âge égal et formation équivalente, on gagne mieux sa vie dans le web qu'ailleurs. Et on accède bien plus vite à des responsabilités." L'âge d'or du web n'est pas fini et il y a encore des places à prendre pour les jeunes, même autodidactes. A condition de valoriser très fortement auprès des recruteurs ce qu'ils ont fait autour de leur cursus, de leur blog à la création d'une fan page ou d'un forum. Dernier conseil : étudier le secteur avec attention. "Il y a beaucoup d'entreprises qui se tournent vers le digital que les gens ne connaissent pas."
BlueSearch travaille aussi bien pour les pure players du net qui ont besoin d'accompagnement dans leur croissance que pour les entreprises plus traditionnelles, celles "qui ont besoin d'un bain de jouvence". Pour recruter, cet adopte des réseaux sociaux se repose d'abord sur son réseau traditionnel, seulement ensuite les réseaux sociaux : "ils permettent de se faire connaitre. Mais il faut aussi que le faire-connaitre soit en adéquation avec le savoir faire".
En termes de recrutements, bonne nouvelle : "2011 a été une excellente année d'embauche. 2012 sera moins bonne, mais bonne quand même". A la dernière rencontre du Club des DRH du net, les 3/4 des DRH avaient l'intention d'embaucher, mais avaient du mal à trouver les bons profils. Le web devrait être préservé du ralentissement de la croissance attendu : c'est l'exception digitale. "Sur la population de cadres, il n'y a pas de souci. Nous sommes dans un environnement de pénurie."

Benoit Zante

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !