Newsletter du Lundi
24/02/20

Paru le

Audi veut faire de la voiture le 5e écran

Qui ?
Anupam Malhotra, Manager, Connected Vehicle chez Audi Of America et Tina Unterlaender, Directeur Mobile chez AKQA.

Quoi ?
Une discussion animée sur le futur de l'automobile connectée, au SXSW 2012.

Comment ?
"La connectivité du véhicule va changer en profondeur l'expérience dans le véhicule" prédit Anupam Malhotra. Audi a commencé par intégrer Google Earth dans ses modèles équipés d'Audi Connect : "c'est juste une première façon d'introduire le digital dans le véhicule." What's next ? Des écrans à chaque siège, avec des fonctionnalités différentes pour le conducteur et ses passagers. "Pour le conducteur, l'important, c'est les infos en temps réél, l'état du trafic, la météo, des cartes... On veut éviter que les conducteurs utilisent leurs smartphones pour cela. Sur le tableau de bord on a une contrainte : il faut donc simplifier au maximum l'interface et la présentation des infos." Coté passagers, Audi transforme le véhicule en hotspot wifi, qui permet de connecter tablettes et smartphones ou d'offrir des services multimédia. L'intégration des réseaux sociaux ne semble pas être une attente forte du public d'après les études internes du constructeur. "Au contraire, on devrait même faire en sorte que le conducteur ne puisse pas y accéder !"

 

 

Audi entend construire à l'avenir des véhicules plus intelligents, qui aident le conducteur à prendre les meilleures décisions, avec le maximum d'informations à sa disposition.  "Les voitures connectées peuvent partager la météo, leur localisation, les habitudes des conducteurs. Ce sont des données qui ont une vraie valeur, qui pourraient être mises à la disposition des entreprises, pour créer de nouveaux services ou des offres, comme enrichir l'info trafic, par exemple" explique Anupam Malhotra. Pour Fiat, AKQA a ainsi créé Fiat Ecodrive, qui permet à des milliers de conducteurs de partager leurs informations et de les comparer, pour améliorer leur conduite et réduire leur consommation d'essence.

 

 

Le constructeur semble bien frileux à côté de la salle qui s'enthousiasme : "je verrais bien une voiture qui tweete, par exemple pour dire à son conducteur qu'il faudrait penser à un lavage" lance quelqu'un. "On pourrait intégrer de la pub dans la voiture, à la place des panneaux d'affichage" lance un autre. Réponse d'Audi : "nous n’intégrons pas de publicité, contrairement à ce que font déjà des éditeurs de GPS. Cela a un vrai intérêt pour les distributeurs, les restaurants, les petits commerces. Mais pour l'instant, on apporte une interface, on donne accès aux résultats de Google par exemple, mais on ne contrôle pas les annonces qui s'affichent. Nos clients n'attendent pas ça de nous."

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !