Newsletter du Lundi
12/11/19

Paru le

Mediamind Inspire : bienvenue dans la pub télé transgenre

Qui ?
Thomas Bremond, SVP EMEA de DG et Dominique Blanc, Country  Manager de MediaMind France (en photo). Dean Donaldson, Global Head of Media Innovation de DG-MediaMind, Olivier Lacour, VP Design de NDS Limited, Lars Meier, Xbox solution specialist et Tej Rekhi, Innovation Strategist, DG MediaMind.

Quoi ?
La conférence Inspire, organisée par DG-MediaMind les 4 et 5 octobre derniers à Munich pour une centaine d'annonceurs et agences média européens, à laquelle Petit Web était invité. Un an après le rachat de MediaMind (ex-Eyeblaster), plateforme d'adserving rich media, par DG, spécialiste américain de la diffusion de la publicité TV, la conférence a dessiné le futur de la publicité vidéo multi-écran.

Comment ?

En Grande-Bretagne, Channel Four a développé un jeu interactif autour de son émission "The Million Pound Drop" : en moyenne, 180 000 téléspectateurs (8,6% de l'audience totale) y participent en temps réel pendant l'émission, sur leurs PC, tablettes ou mobile. Pendant la coupure pub, les annonceurs peuvent synchroniser leurs campagnes sur tous les supports. O2 a testé le dispositif et son impact avec Mediamind, en proposant de poursuivre la publicité TV sur le second écran : 17.4% des joueurs ont regardé la vidéo de 4 minutes jusqu'au bout, avec un CTR de 2.34%. Dans les post-tests, les personnes ayant interagi avec la publicité sur leur second écran ont montré une considération d'achat supérieure de 10% par rapport à ceux qui avait vu la publicité TV seule.

Les liens entre TV, smartphones et tablettes vont encore s’approfondir, notamment avec la nouvelle génération de box TV. NDS - une entreprise rachetée par Cisco en mars 2012 pour 5 milliards de dollars - a développé la box Horizon, contrôlable par smartphone ou tablette. Ce boitier de télévision connectée est proposé par l'opérateur UPC en Hollande depuis septembre, avec un succès immédiat : la demande a été 500% plus forte qu'anticipée avec 100 000 connexions sur le site la première semaine de commercialisation. La box devrait être rapidement disponible en Suisse, en Allemagne et en Autriche, avant d'arriver en France en 2013, à travers un partenariat avec un opérateur. De son coté, Microsoft prépare la convergence multi-écran avec Smart Glass : une application pour tablettes et smartphones qui permet d'interagir avec sa Xbox, qui débarquera fin 2012.

http://www.youtube.com/watch?v=3-3Md4KmPXc

Dans cet environnement multi-écran, les usages vont plus vite que les technologies et les agences. La distinction offline et online n'a plus de sens, tout comme les notions de "second" ou "third" screens explique Dean Ronaldson. "Quand je regarde la série 24h sur mon iPad, je ne me considère pas comme 'en ligne' ! Non, je regarde la télé !" L'alliance DG-Mediamind illustre également cette vision, puisque DG aux Etats Unis est spécialisé dans la diffusion des spots TV sur les réseaux de la télé classique et Médiamind sert des opération rich média et audiovisuelles sur Internet. "Avant le rachat par DG, Mediamind était une plateforme d'adserving parmi d'autres. Aujourd'hui, l'alliance avec DG nous différencie : nous sommes un acteur de la vidéo, online ou au sens beaucoup plus large, peu importe le terminal" explique Dominique Blanc. De son côté, Mediamind permet à DG de s'implanter en Europe et de développer le ciblage des pub TV, notamment en catch-up. Le groupe a passé plusieurs partenariat avec des acteurs du secteurs, comme Zeebox (social TV), TVTak (reconnaissance visuelle de programmes TV), Mirriad (placement de produit en post-production) ou Nielsen (voir la vidéo).

Le groupe commence à proposer des campagnes double écrans à ses clients, à l'image de l'expérimentation menée avec O2. "On se positionne comme l'agrégateur technologique pour les régies et les agences. Notre offre va permettre aussi de centraliser les dispositifs second écran, quelle que soit la technologie adoptée par le diffuseur (Shazam, Oz, Zeebox...)" explique Thomas Brémond. "Nous attendons avec impatience que Twitter ou Facebook monétisent l'activité sociale autour des programmes télé" ajoute-t-il. Mediamind développe aussi la publicité vidéo sur mobile, une technologie "qui fonctionne très bien", avec un nouveau geste : le "shake to expand", qui remplace le clic. Pour mesurer la vidéo sur tous les écrans (TV, smartphones, tablettes et PC), le groupe développe des outils d'audience agrégée et de reporting. Dans ce domaine, DG Mediamind a un atout sur Google : "nous sommes une plateforme indépendante et neutre."

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !