Newsletter du Lundi
20/05/19

Paru le

LeWeb est-il macho ?

Qui ?
L'équipe de Petit Web.

Quoi ?
La synthèse de la première journée de LeWeb13, centrée sur les 10 prochaines années. Si l'on en croit LeWeb, dans 10 ans, les femmes auront totalement disparu.

Comment ?

La synthèse de Syntesio montre que l'argent était au coeur de cette première journée (voir aussi la synthèse de Manuel Diaz d'EMakina ici) . Guy Kawasaki a été le speaker qui a eu le plus de retentissement sur les réseaux sociaux, mais ce n'était pas pour son travail pour Motorola. Non. C'était sur une remarque sur la taille de sa serviette à son hôtel. L'investisseur a été interrogé sur la place des femmes dans l'écosystème. "On ne peut se passer d'aucun talent". Le serial entrepreneur Tony Tjan faisait d'ailleurs de cette désertion des femmes du paysage des start up l'un des problèmes majeurs des dix prochaines années. Reste que le talent féminin est parfaitement absent.  Celles-ci n'existent plus dans le paysage du Web. Aucune femme présentatrice pour faire illusion, malgré les efforts des organisateurs pour en trouver. Si Marissa Mayer de Yahoo ne fait pas le voyage, le deuxième sexe disparait du paysage. Et l'on se retrouve en pleine troisième mi-temps, avec la moitié de l'humanité qui n'est pas représentée. Au grand regret de Loic Le Meur, la première femme est apparue sur la grande scène le deuxième jour, à 12 h 05…Géraldine le Meur organisait un diner de femmes avec La Poste et IBM pour contrer le phénomène; Aux USA, des campagnes de pub incitent les femmes à apprendre le code.
L'argent domine cette année les idées ou l'émotion, tout simplement. Pour nous, Bitcoin et Paypal étaient sans doute les plus intéressantes sessions. Peu d'émotion lors de cette première journée. Le grand chef d'El Bulli Ferran Adria, qui prépare un Wikipedia de la cuisine, ne parlait pas l'Anglais. Les organisateurs s'en sont aperçus à son arrivée mardi matin. Du coup, la séquence sensuelle a été perdue dans une salade niçoise de traduction. Mais on en tire une leçon très importante de management : "La réussite, c'est avec l'équipe. Pas "mon" équipe. Ceux qui pensent de cette manière n'ont rien compris". Globalement, l'événement semble un peu trop grand, un peu moins électrique. Pascal Lechevallier se demande si on pourrait aujourd'hui découvrir des Twitter et autres à ce type d'événement : "Il me semble que la fonction découverte s'est accélérée. Ce qui rend plus difficile le rôle de défricheur de cet événement". Pour un organisateur d'événement présent, "Le web summit de Dublin a un peu siphonné le Web cette année". Pour défendre son rang, Le Web doit d'urgence trouver des thèmes mobilisateurs. La privacy était celui de 2013. Dommage qu'on n'en parle pas davantage jusqu'ici.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !