Newsletter du Lundi
09/12/19

Paru le

Le long chemin d’Amazon pour devenir le nouvel HBO

Qui ?
Roy Price, directeur d'Amazon Studios, la branche de production audiovisuelle du géant du e-commerce ouverte fin 2010.

Quoi ?
Un keynote lors du MipCom 2013 (retrouvez nos articles sur le sujet ici), sur les techniques bien particulières d'Amazon pour identifier les talents de la télé de demain.

Comment ?

Amazon, mais aussi  Netflix, Hulu et même Rakuten se lancent  dans la production et la distribution de contenus vidéo. Le budget dédié aux contenus (production et acquisition de droits) serait autour de 1 milliard de dollars par an, la moitié de celui de Netflix, plus que Hulu. L'idée? Alimenter les Kindle et sa future set-top box avec des contenus exclusifs et enrichir le catalogue  des 10 millions d'abonnés Amazon Prime aux Etats-Unis, qui payent 79$ par an pour avoir accéder à 40 000 programmes en streaming, en plus de la livraison gratuite en 24h.

Pour cela, Roy a lancé un appel à projets auprès des internautes, inspiré de son programme "Kindle Direct" qui permet à tout un chacun de publier son roman. 5000 scripts de séries ont été reçus depuis 110 pays. 14 ont donné lieu à un pilote la première année, et 11 nouveaux pilotes sont en cours de tournage. "Dans le futur, tout le monde aura droit à son pilote" espère Roy Price. Sur son site, Amazon met à disposition des auteurs un outil gratuit permettant de réaliser ses propres storyboards. "Nous cherchons des rule breakers capables de faire bouger les lignes, parce que les règles, ça craint."

Les 25 premiers projets sélectionnés font la part belle aux comédies et aux programmes pour enfants. Les pilotes produits ont ensuite été postés en ligne sur Amazon et LoveFilm - une plateforme britannique de VOD rachetée en 2011 - et soumis au vote du public pendant trente jours, générant un million de vues. Trois séries pour enfants et deux comédies ont passé cette première étape. Concernant les comédies, "Alpha House" raconte la vie de quatre sénateurs vivant en colocation à Washington et "Betas" est centrée sur une bande de geeks qui tentent de lancer leur start-up.

Au centre de la sélection, l'engagement. Les programmes capables de fédérer une audience large mais peu impliquée ont été écartés, au profit de ceux qui suscitent l'engagement d'une base de fans ultra-impliqués. " Si nous faisons quelque chose, il faut que ce soit "great" et "meaningful", sinon ça ne sert à rien." Dans la réalité, les premiers pilotes ont été fraîchement accueillis lors de leur diffusion sur Internet et les extraits des comédies diffusés à Cannes ont laissé le public du Grand Auditorium de marbre... Si la démarche collaborative est intéressante, Amazon a encore beaucoup de travail pour devenir le nouveau HBO.

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !