Newsletter du Lundi
18/03/19

Paru le

Data Days : comment encourager le dialogue entre un flic et un voyou ?

Qui ?
Stefan Noller, CEO de nugg.ad (en photo) et Brian Eoff, de Bit.ly, entre autre.

Quoi ?
Un aperçu des premiers Data Days, organisés à Berlin par Stefan Noller, les 1er et 2 octobre derniers, et qui pourrait bien avoir une seconde édition en France l'an prochain.

Combien?
Deux jours, le premier pour un grand débat, le second pour un concours de start-up, à l’occasion du lancement de l’incubateur de nugg.ad. 200 personnes, dont 65 % d’Allemands, et la moitié de speakers internationaux. Vidéos ici.

Comment ?
Alors que de grands annonceurs se fâchent publiquement avec Microsoft, pour son projet "do not track" et deux semaines après que Google a rejoint ce mouvement, les Data Days tombent à pic, même s’ils ne vont pas chercher la polémique. Stefan Noller salue poliment le do not track de Microsoft, tout comme l’IAB l’a fait. Mais l’ensemble des débats est plutôt intellectuel. On frémit quand on apprend que les cookies flash ou ceux de l'iPhone ne sont pas contrôlés, ou en écoutant l’histoire de cette famille qui découvre que la fille de 16 ans est enceinte par la magie des coupons promotionnels de Target, qui avait envoyé des bons de réduction pour produits pour bébé, en se basant sur les achats de la jeune ado, typique de la femme enceinte… Aux USA, le marché sanctionne les abus. Ainsi, Hulu et Spotify ont poursuivi en justice Kissmetrics, qui continuait à cibler les utilisateurs alors qu’ils avaient détruit leurs cookies.

Brian Eoff,  chief scientist de la start up américaine BitLy, qui raccourcit les URL pour Twitter et Facebook, a captivé l’audience, en parlant insight plutôt que marché. "J’ai eu l’idée de dire à notre public, vous ne devriez pas rendre ce lien public”. Mais notre CTO a stoppé le projet en disant que le public n’accepterait pas qu’on lui dicte son comportement."  Il s’est interrogé sur la pauvreté des recommandations, basées sur des algorithmes qui privilégient le "qui se ressemble s’assemble". Pour illustrer ce propos, il évoque la conversation passionnante d’un policier avec un malfrat. "C’est un très grand moment de cinéma, mais quel outil de recommandation irait mettre en relation ce policier avec ce voyou ?"

Depuis un an, les grandes sociétés allemandes ont créé leur incubateur, "cela s’est propagé comme une grippe" plaisante Stefan Noller. Otto a ainsi créé un fonds de  50 millions d’euros , il y a 7 mois, confié à Florian Heinemann. nugg.ad a créé son incubateur pour construire l’écosystème autour de la data. Au menu, de l’aide, des bureaux et du conseil des dirigeants pour les start-up sélectionnées. La deuxième journée faisait donc la part belle aux start-up. Les gagnants du concours ? Econitor , d.plan et datavirtuality.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !