Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Robotique, IoT, Big Data : BNP Paribas prépare son avenir

Qui ?
Les filiales de BNP Paribas dans le monde. Et Nao, le robot professeur de Yoga, qui pourrait apporter une réponse aux problématiques de dépendance.

Quoi ?
Un tour de "Hall Of Next", le Village de l'Innovation installé par BNP Paribas au Palais des Congrès, pour présenter les centaines d'innovations de ses filiales à travers le monde.

Comment ?
Divisé en 6 espaces, le "village" faisait la part belle aux innovations du groupe dans les domaines des applications, de la "vie connectée", de l'expérience en agences, de la relation client ou encore ses partenariats. Corporate Banking, Banque en ligne, assurance, crédit, paiement,... tous les métiers étaient représentés. Zoom sur 5 domaines pour lesquels BNP Paribas se projette dans le futur.

1/ Mobile First

BNP Paribas présentait nombre d'applications de gestion de comptes ou de paiement, ainsi que sa filiale 100% mobile, Hellobank, lancée dans 4 pays, mais qui connait un succès mitigé en France (13 000 clients fin 2013, pour un investissement commercial de 80 millions d'euros, selon Challenges). C'est en Turquie ou en Afrique qu'il faut chercher les intégrations les plus poussées entre banque et mobile. En Turquie, on peut retirer de l'argent aux distributeurs sans carte, grâce à un QR code et à son mobile. Au Sénégal, en Côte d'Ivoire et à Madagascar, BNP Paribas est associée avec Orange dans le cadre de l'offre Orange Money, pour proposer une offre bancaire purement mobile.

2/ Internet Of Things

C'est sans doute l'innovation la plus remarquable présentée sur le salon : en Italie, Cardif a lancé la box "Habit@t" en février 2014, vendue 92€ et associée à un contrat d'assurance habitation. Celle-ci se compose de capteurs (d'eau, de fumée et de panne électrique), reliés à une application. En cas d'anomalie, un expert dédié est envoyé sur place. De telle solutions de domotique existent, mais c'est la première du marché à associer surveillance, assurance et assistance.

3/ Big Data

La Big Data n'est pas seulement utilisée du côté de la finance de marché : elle est aussi exploitée pour améliorer l'expérience client, à l'image de ce que fait aussi la Société Générale (lire notre article sur le sujet). En France, Cetelem, la filiale dédiée au crédit à la consommation utilise des algorithmes prédictifs pour identifier des dossiers problématiques et anticiper des situations de non-remboursement. En un an, ce "predictive scoring" a fait remonter 13 000 dossiers. 50% d'entre eux étaient effectivement à risque et l'établissement a pu proposer des solutions.

4/ Robotique

Nao, un robot humanoïde faisait le show sur le stand Cardif. Pour l'heure, l'assureur ne propose pas d'offre associée à la robotique mais regarde les possibilités dans la vidéo surveillance, la santé (rappel de la prise de médicaments) ou la gestion de la dépendance. Une certitude : que ce soit à travers des humanoïdes ou des automates, la robotique est promise à un bel avenir et intéresse de près le monde de l'assurance. AG2R La Mondiale est ainsi le premier contributeur privé du fonds Robolution Capital, qui a réuni 80 millions d'euros pour investir dans la robotique de service (lire notre article sur le sujet).

5/ Economie collaborative

BNP Paribas s'intéresse aussi au crowdfunding, que ce soit via un partenariat entre la plateforme WiSeed et l'Atelier, ou au travers de ses nouvelles offres, s'appuyant sur cette nouvelle tendance de consommation. En Italie, HelloBank vient ainsi de lancer un nouveau service : "Hello Saving" qui permet de mobiliser ses proches pour financer un projet personnel jusqu'à 50 000€.

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !