Newsletter du Lundi
10/05/21

Paru dans la newsletter du

Recrutement : en 2020, on sort les parapluies, en 21, place aux ombrelles !

Qui ?
Marie Canzano, Présidente du cabinet de chasse Digital Jobs.

Quoi ?
L'Etat de l'art du marché de la chasse de tête digitale, entre couvre feu et confinement.

Comment ?

Alors que l'on croyait l'emploi digital sanctuarisé,  la crise sanitaire de 2020 a eu un impact mesurable sur l’emploi dans le digital (gel ou contingentement des recrutements un peu partout). Sommes-nous passés d’une situation de rareté des compétences à une vague récessive ?  Quelles sont  les compétences les plus touchées par ce ralentissement économique ?

Evidemment, les industries du tourisme, de l’hôtellerie, des transports aériens et de l’évènementiel sont les plus touchées et risquent en effet de ne pas recruter avant quelques trimestres. Et si elles ne semblent pas  procéder à des licenciements systématiques, elles vont réfléchir à deux fois avant de budgéter de nouveaux recrutements sur 2021.

Au-delà de ces secteurs spécifiques, non, nous ne sommes pas passés d’une situation de rareté de compétences à une vague de licenciement dans le digital

Mais oui, il y a eu nettement moins d’offres sur le marché  en 2020, notamment sur les grandes entreprises, et donc, davantage de candidats à l’écoute. La bonne nouvelle pour les entreprises «traditionnelles»,  très concurrencées avant la vague par les start ups : elles ont aujourd'hui moins de difficulté à recruter des talents. Les entreprises qui sortent renforcées et tireront leur épingle du jeu sont celles qui ont basé leur modèle sur l'IT et le Digital.
En pointe : les métiers de la data
Que constate-t-on?
Le business sans contact explose : les entreprises qui ont misé sur le distanciel explosent (téléconsultation, télétravail, E-commerce, E-services).Dans les entreprises bien avancées  dans leur transformation digitale, les équipes Produits, Data et IT ont été sur-sollicitées en 2020, quand de nombreuses fonctions support ont été parfois en chômage partiel.

En toute logique, les métiers liés au management de la Data (Data Lead, Data Engeneer, Data Scientist..), au Product Management (Product Owner, Product Manager, Product Innvovation, Chief Product Officer…), à la plateformisation des systèmes d’information client (Architectes, Devops, CTO,..) ont fait l’objet de nombreuses sollicitations et ont amené aux cabinet de recrutement de nombreuses missions de chasse.

Le retour de l'internalisation
En 2020, de nombreuses grandes entreprises ont privilégié le recours aux prestataires externes (agences digitales, ESN, régie)  en marketing digital, chef de projets e-commerce, UX designers ou intégrateurs. Ce qui a d’ailleurs permis à ces agences digitales et aux ESN de maintenir leur niveau de CA.

2021 devrait permettre un retour de l’internalisation. Attendons-nous à une nouvelle tension sur ces profils dès Q2 2020.

Les recrutements de CMO, CDO ou CMDO ont été  plus rares sur 2020. Les directions générales ont en effet repensé leurs organisations (corporate/regionale/locale) à l’aune des changements sociétaux (travail en remote, simplification des processus de décision, allègement des matrices..). En 2021, ils vont modifier les castings et répartir différemment les rôles et responsabilités de chacun.

Ces métiers devraient réapparaitre au second trimestre 2021, une fois les nouvelles organisations posées. A prévoir, un dialogue accru entre Responsables IT,  Supply Chain, Expérience Consommateur, Produit, Social Media et Marketing. Et des compétences techniques que l'on espère forgées pendant les temps morts de 2020...Car ce sont ces dialogues qui seront la clef dans la nécessaire digitalisation des activités de l’entreprise.Au dernier CES, la semaine dernière, Marc Goldberg, CTO de Society for Human Ressource Management, dresse un nouveau périmètre pour le CDO : maintenant que les entreprises sont – en partie- digitalisées, les CDO peuvent devenir des "future of work leader", rapprochant le domaine des ressources humaines de celui de la tech.
Le nouveau CDO 

Chief Digital Officer, Directeur du Digital, Head of Digital, n'oubliez pas le marché des ETI, ces entreprises de taille intermédiaire à forte croissance qui vont se doter de profils au triple parcours conseil/marketing/IT pour des postes de CDO, CIO, CSO. Des pépites méconnues de nos candidats.

Terminons cette consultation "marc de café" par un focus particulier sur le marché des start ups et scale ups. Leur rythme de recrutement n'a pas ralenti : postes liés aux ventes (CRO, Head of Sales, Sales), au marketing (Head of Growth Marketing, à la data, au RH et à la finance).
Cet écosystème peine cependant à fidéliser, faute de cadrage des recrutements en amont.

Ce que nous aura appris 2020 ? L'importance des relations humaines et des vraies rencontres. La relation avec un candidat doit nécessairement s’inscrire dans le temps et se nourrir d’échanges réguliers, qu’il y ait ou pas un poste à la clef. Cette relation ne peut pas être uniquement transactionnelle, plateformisée. Car au moment du choix, c’est bien l’agent de talents qui fera la différence dans la décision du candidat.

Marie Canzano

 

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !