Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Qui est Nextdoor, le réseau social qui vaut 1 milliard ?

Qui ?
Jeremie Beebe, Directeur des partenariats de Nextdoor.

Quoi ?
Une présentation à SXSW 2015 pour mieux comprendre ce réseau social valorisé 1 milliard de dollars lors de sa dernière levée de fonds, alors qu'il n'est présent qu'aux Etats-Unis.

Comment ?

"Nous nous définissons comme un réseau social, parce que c'est un terme que les gens comprennent facilement. Mais en fait, nous sommes un réseau utilitaire" explique Jeremie Beebe. Nextdoor a été lancé en 2010 à San Francisco sur un principe simple : créer des communautés locales, entre voisins. Tout repose sur la confidentialité et le respect de la vie privée. Il faut prouver l'adresse de son domicile avant de s'inscrire. Les contenus postés ne sont pas visibles sur Google. Deux personnes de la même ville ne seront pas nécessairement connectées ensemble : le réseau est à l'échelle des quartiers et non de la ville dans sa globalité. "Au sein des différentes communautés, il n'y a pas vraiment d'anonymat, mais nous laissons le choix aux gens de donner ou non leur adresse et d'être identité seulement par leurs initiales" précise Jeremie Beebe.

Autre différence notable avec Facebook : le modèle économique du site ne repose pas sur le ciblage publicitaire mais sur les services. Nextdoor connecte les commerces locaux à leurs clients. Depuis l'automne 2014, le site s'est rapproché des agences locales (police, mairies, pompiers, cliniques...), à la demande de ses utilisateurs, pour leur proposer d'utiliser le réseau pour communiquer avec la population. "Les sujets de sécurité sont parmi les plus populaires sur notre plateformes, les membres nous on demandé de nous rapprocher des autorités. Nous avons donc été voir les collectivités locales et nous avons été surpris de voir à quel point celles-ci sont ouvertes aux nouvelles technologies, à partir du moment où elles apportent une solution à  leurs problèmes."

Pour croître, la plateforme s'est beaucoup appuyée sur le bouche à oreille. "Au début, nos membres étaient surtout des gens très impliqués dans la vie locale, des habitants présents dans le quartier depuis longtemps. Mais très vite, à mesure qu'on grossissait, l'audience s'est étendue, des ados aux retraités. D'ailleurs ce sont les retraités qui sont les plus impliqués sur notre site." Pour étendre encore son réseau, Nextdoor explore des outils offline, comme la possibilité d'adresser des cartes postales anonymes à ses voisins pour les inviter à s'inscrire. L'international viendra ensuite.

Benoit Zante

600X150b

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !