envoyée le Lundi
09/07/18
Lara

Les indiscrets du lundi 4 juin

–> Pour animer leurs centres commerciaux (lire notre article), les foncières peuvent aussi compter sur la publicité : du 28 mai au 10 juin, Universal a installé aux Quatre Temps à la Défense une statue de 11 mètres de long et 4 mètres de haut, pour la sortie de « Jurassic World : Fallen Kingdom ». Les visiteurs ont la possibilité de faire une photo à 180°, diffusée sur un écran géant. L’annonceur a aussi réalisé le « take over » de tout le centre, avec 57 écrans digitaux et les rampes d’escalators, ainsi que l’installation de deux écrans digitaux à 360° autour du T-Rex.

[Annonce partenaire] Un acteur historique de la distribution spécialisée en Europe souhaite accélérer son développement digital et recherche son Directeur e-commerce et Marketing (H/F). Pour postuler, c’est ici.

–> L' »Urban lab » de My Little Paris  a conçu et opéré en marque blanche l’Atelier 1664, un lieu éphémère ouvert pendant un mois pour la marque de bière du groupe Kronenbourg. Du du 9 au 31 mai, 30 000 personnes ont poussé les portes du lieu pour participer à 90 événements, soit trois fois l’objectif initial. Au même moment, My Little Paris sort son nouveau projet avec Coca-Cola, une marque que l' »Urban Lab » accompagne depuis 18 mois : une collection de 10 bouteilles en édition limitée à 400 000 exemplaires, à l’effigie des quartiers de Paris.

[Annonce partenaire] Un acteur historique du secteur de la nutrition et des compléments alimentaires recherche son Directeur E-commerce et Digital. Pour postuler, c’est ici.

–> Pernod Ricard n’était pas à Vivatech, dont LVMH, l’un de ses concurrents principaux, est l’organisateur : le groupe français a préféré la conférence TNW, qui avait lieu au même moment à Amsterdam, pour remettre le million de dollars de prix du Chivas Venture Global Contest, un concours de start-up comptant notamment will.i.am parmi le jury. Sur scène, Alexandre Ricard est revenu sur la transformation du groupe, notamment d’un point de vue marketing : l’approche par marques s’efface progressivement pour laisser la place à une logique centrée sur le client, autour de « moments de consommation » (apéritif, repas, nuit, occasions spéciales…). Le PDG du groupe a notamment insisté sur l’importance du « social listening » pour identifier ces moments et les marques qui leurs sont associées.

[Annonce partenaire] Un éditeur de logiciel en mode SaaS recherche son/sa CTO. Pour postuler, c’est ici.

–> Millemercis n’est plus BtoC ! Alors qu’Yseulys Costes et Thibaut Munier avaient démarré leur aventure entrepreneuriale par les listes de mariage en ligne, il y a 18 ans, M.pour toujours, spécialisé dans les moments de vie sur internet, vient de racheter millemercismariage.com, dismerci.com (liste de naissance) et anniversairedemariage.com.

–> Après 4 ans au sein de la Maison Christian Louboutin, Bruno Alazard devient Chief Client & Digital Officer chez Kenzo Mode (groupe LVMH).

–> Trois projets sont en tête pour le Grand Prix de l’Innovation Digitale. Dans le désordre, le tiercé : Lara de Meetic (qui a eu la bonne idée de demander à son bot d’inciter ceux qui l’aiment à voter pour lui !),  Pix, et Audience au roi de Havas. Les autres, mobilisez-vous. Résultats des courses le 4 juillet à 21h.

–> Cette semaine, Petit Web est à la conférence Money 20/20 Europe à Amsterdam : si vous y êtes aussi, faites-nous signe !

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !

RGP (etitweb) D

Oh la la quelle panique derrière ces quatre lettres ! Quand nous nous sommes créés, nous avons imaginé que nos lecteurs viendraient vers nous, et pas l’inverse. Car s’ils nous découvrent et nous choisissent, ils nous restent fidèles. Nous n’avons pas mené de politique de conquête d’abonnés de la newsletter, et malgré cela, vous êtes 42 000 cette année. Nos fichiers sont exploités chez nous, avec votre consentement. Pas de mélange de fichier, pas de conquête : nous n’avons eu à consulter aucun avocat pour savoir que nous étions conformes au nouveau règlement sur la protection des données et de la vie privée. Sept ans avant son entrée en application, on l’appliquait déjà !