Newsletter du Lundi
14/09/20

Paru le

Pourquoi Hello Bank, Meetic et Le Monde se mettent à l’heure de la montre connectée

Qui ?
David Dahan, mobile manager de BNP Paribas et Hello Bank (en photo), Edouard Andrieu, directeur des nouveaux écrans Le Monde et Jean Loup Yu, responsable des applications mobiles de Meetic.

Quoi ?
Une matinée sur les objets connectés, organisé par Octo, faisant la part belle aux montres, qui sont le prochain grand phénomène.

Comment ? 

Aux origines était la montre-calculatrice, en  1981. Puis vint, six ans plus tard, l'appareil auditif. En 2 000 c'est l'oreillette bluetooth. Aujourd'hui, la famille des objets connectés est très nombreuse, avec des vêtements, des bracelets, des terminaux médicaux, des lunettes, et surtout, des montres. On distingue les appareils dépendants, qui récupèrent l'info, comme les vêtements et bracelets, les autonomes, comme les Google Glass, qui fonctionnent sans smartphone, et les bracelets et montres, dont les calculs s'opèrent sur le smartphone. Leur objet ? Améliorer la qualité de la vie et l'efficacité : c'est le "Quantified Self".

La montre devrait faire son trou, car elle s'inscrit dans les usages et le développement d'applications n'est pas compliqué. Pour Tim Cook, c'est "l'appareil le plus intime jamais créé". Autre atout : l'Apple Watch intègre le paiement en un clic, ce qui devrait augmenter le panier d'achat, quand on sait que le consommateur qui paie par carte bancaire dépense 15% de plus que celui qui règle en espèce... Les hôtels Starwood ont d'ores et déjà annoncé qu'ils permettraient l'ouverture de leurs chambres avec l'Apple Watch.

La montre ne va pas tarder à avaler le bracelet connecté. Les prix des appareils s'échelonne de 100 à 5 000 dollars, pour le modèle le plus haut de gamme d'Apple.  Le terminal délivre des notifications, des e-mails, des alarmes, des images, mais pas de vidéo. Celles qui tournent sur Android peuvent être activées par la commande vocale. 15 millions de montres ont été vendues en 2014, il y en aura 112 millions en 2018, et en 2020, ce sera un tiers du marché des montres selon les chiffres présentés par Octo. En France, 150 000 montres connectées devrait être écoulées pour Noël.

Côté usage, l'information doit être accessible en un clin d'oeil. Le Monde fera ainsi choisir à ses lecteurs les informations qu'ils souhaitent suivre sur leurs montres, dès le début 2015. La navigation se fait part "cartes" (Android) ou par "pages" (Apple). "Il faut repenser la proposition et le design à partir de zéro" explique Olivier Martin, d'Octo. Bonne nouvelle :  les entreprises qui ont des équipes dédiées au mobile ont le savoir-faire pour développer ces nouvelles applications.

L'adaptation se fait très rapidement. Meetic a ainsi développé en une semaine et demie. Pour le Monde, c'était deux semaines. "C'est d'ailleurs allé trop vite pour notre service de communication, qui n'a pas su prendre la mesure de la nouvelle pour en tirer parti" explique Edouard Andrieu, qui s'occupe du mobile pour Le Monde. Les entreprises ont plusieurs façons d'être présentes, à travers les notifications de l'application smartphone qui s'affichent sur la montre ou par des "glances", équivalent des widgets.

Sortie en novembre 2014, l'application pour montres connectée de Meetic fait penser à son cousin Tinder : on "swipe" de gauche à droite, on fait des clins d'oeil,... Pour sa part, Hello Bank a mené sa première réunion sur le sujet le 5 septembre et sorti son application le 25. Elle propose d'accéder au solde du compte et devrait bientôt permettre d'opérer un virement sur sa montre. Pour le changement d'heure, la banque faisait deviner l'heure sur Twitter, avec une cinquantaine de montres à gagner. L'opération a généré  6 000 tweets 110 000 vues.

Pour faire connaitre et utiliser ces montres, Hellobank en a offert à un groupe témoin de 20 personnes. Ces pionniers ont listé les difficultés rencontrées : "il fallait faire venir des Etats-Unis les bonnes montres, avec les bonnes versions Android, et certains pays se sont trompés de modèle," explique ainsi David Dahan. La Hello Watch fonctionne sur commande vocale : "mais la montre ne reconnaissait pas la commande vocale 'Hello Bank'..." Autre souci : la montre ne gère que 4 ou 5 langues. Les services de la sécurité de BNP Paribas ont eu beaucoup de mal à valider cette nouvelle aventure.

Les participants à la table ronde, tous des hommes, n'ont pas évoqué l'autre question de ce nouveau terminal vedette : sa taille, qui la prive pour l'instant du public féminin. Apple et Intel vont sortir des modèles pour femmes. Mais les entreprises qui imaginent de nouveaux services doivent avant tout penser à une cible masculine.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !