Newsletter du Lundi
12/07/21

Paru le

Geneviève Petit
  1. Édito

Poupée

Après avoir ingurgité une somme considérable de vidéos de SXSW, on se demande ce qu'il reste au fond du verre (voir notre sélection de pétards SXSW ici). Et bien, on va vous dire : les biens virtuels. On s'est souvenu de Stardoll, ce fabriquant d'habit de poupées virtuels, dans les premiers temps d'Internet. A l'heure des mariages en ligne et des dates dans les modes en ligne, le vêtement virtuel n'a que des avantages : il ne coûte presque rien à produire, ne pollue pas,  et vous permet de draguer sur Animal Crossing dans vos plus beaux atours. Idem pour vos archives : ce plan de la première Renault, vous pouvez en faire un bien virtuel très rare sur le NFT.  Vous n'avez pas idée de la valeur que le public y verra, et ça ne vous coûtera pas grand chose. Alors, pour notre époque éthérée, on se rue sur la fabrication biens virtuels. Au moins, on en est sûr, on ne vas pas se ruiner en les produisant...
PS : On a vraiment du mal avec la campagne invasive de Google (on est tombés dessus à peu près 20 X cette semaine), clamant partout qu'il aide les petits commerces. Tout en augmentant de 2 %  leur facture pub pour payer ses propres impôts...

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !