Newsletter du Lundi
20/09/21

Paru dans la newsletter du

Notre choix de pétards de SXSW 2021

Qui ? 
La rédaction de PetitWeb

Quoi ? 
Le SXSW 2021  dominé par le "woke" et la "weed" (18 md $, la moitié du business du poulet US). Après le binge watching et le débriefing avec Innocherche tous les matins, nous avons décidé de vous présenter les plus beaux pétards, et les pétards mouillés  (si vous voulez une présentation pour  votre entreprise, c'est 3 000 € et c'est ici qu'il faut écrire).

Comment ?

Le pétard "Une étoile est née" : Baratunde Thurston

L'édition 2021 est sous l'égide du BIPOC (Blanck, indigents and people of colour)  woke, de l'éveil de conscience envers toute les minorités. Woke parmi les woke, Baratunde Thurston s'est adressé "aux marques qui veulent nous aider à être libres". Avec un charisme et un brio sans pareil, l'écrivain comédien et producteur du podcast "how to citizen" parle racisme insurrection et exploitation digitale. Il nous enjoint à prendre des notes, pour passer à l'action.

Pour Baratunde Thurston, les systèmes construits pour nous protéger du Covid nous ont discriminés. Les plus pauvres ont été en première ligne, à ne pas pouvoir travailler à distance. Et puis, il y a eu Goeorge Floyd. Et Amy Cooper. Mais aussi Mitt Romney, Mitt Romney , celui qui s'est mis en travers du chemin d'Obama, et qui manifeste pour Black Lives Matter. Et ces drapeaux BLM dans les jardins des voisins blancs. Et finalement, FedEx qui a exigé de changer le nom de l'équipe des redskin (équivalent de Negro pour le native américains) de Washington.  Baratunde a été submergé d'appels de demandes d'intervention dans les entreprises "qui pouvaient aussi se comprendre comme "comment faire pour ne pas être pris à partie sur Twitter". "Le Covid a levé le voile sur l'Histoire américaine. Nous avons vécu sur une Histoire fausse, qui a commencé d'un mauvais pied, par des déplacements de population et de l'esclavage. Et ca s'est poursuivi par l'incarcération de masse". Pour obtenir la justice et l'égalité," il faut accepter de regarder en arrière, voir ce dont vous avez hérité sans l'avoir mérité. Non seulement ne plus creuser le trou, mais en sortir. "On se sort pas du trou en arrêtant de creuser, il faut changer de mentalité. "La liaison de son propos avec le digital parait hasardeuse. Mais il poursuit : "Si vous êtes contre le trafic humain, vous ne pouvez pas soutenir le trafic de la data.Si vous êtes pour la justice sociale, vous devenez soutenir la liberté digitale. Mon erreur, mes données m'appartiennent. La data est une extension de nous. L'Internet n'a pas été créé pour le seul bénéfice de quatre sociétés."  Une étoile est née. Qui ne sera pas une comète, foi de Petitweb. Et, dans un SXSW très "woke" il  a éclipsé Mark Pritchard. le patron de Procter s'est présenté comme un ancien migrant mexicain. Mais ce dernier a fait pâle figure face à Unilever, qui dans la même période a présenté des engagements très concrets pour une publicité plus "woke".

 

Le pétard de la résilience : HEB

Jag Bath est le  CDO de  HEB, une sorte de Monoprix texan. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'en cette année de Covid et de tempête de neige, il n'a pas chômé. HEB est un distributeur alimentaire qui a 115 ans. Chaque magasin HEB de chaque ville texane est différent. Le groupe a fait sa première acquisition de son histoire avec Favor, un centre logistique qui met le client au centre. Un journaliste a résumé ce qui a fait notre succès dans la période, ca vient du coeur et ils sont bons en logistique "Avec le Covid, nous sommes devenus commerce essentiel du jour au lendemain. Mais nous nous sommes toujours considérés de cette manière". Pendant la pandémie, HEB, par son approche ultra locale, a pu ouvrir 75 nouvelles villes !  La société a créé un senior support program. "Les personnes âgées n'ont pas d'ordinateur, nous avons mis sur pied un call center et une système de livraison sans contact, sur lequel nous avons travaillé dès que le virus a atteint la Chine".  Puis vient la tempête de neige qui menace le pays, qui n'a pas passé d'accord énergétique avec ses voisins, de black out.  "L'ouragan a été très très difficile. Ca. a pratiquement fermé toutes nos opérations. Les infrastructures étaient à genou. Les gens se retrouvaient sans électricité et sans eau. Il a fallu alors que toute le monde travaille ensemble, HEB ou Favor, toutes les mains sur le même bureau. Nos centres ont été inondés, en quelques semaine nous avons mis en place une technique pour prendre les appels de n'importe où."

Premier réflexe en pleine tempête : alimenter les banques alimentaires qui dépendent des supermarchés. Le groupe envoie 23 camions de nourriture et 20 camions d'eau à ces banques. Ce type d'opération se fait en conjonction avec les concurrents. Toute ile mains sur le même bureau.  Pendant la conférence, le mot Amazonn n'est pas prononcé. mais on comprend que le future es distributeur alimentaires, pour résister au rouleau compresseur Wholefood Amazon est dans l'ancrage ulttralocal, et dans le service à la communauté . Cette conférence nous a aussi fait mesurer  le défi qu'a été la période, pour la population texane, mais aussi au passage, pour les organisateurs de SXSW, qui ont bouclé les préparatifs de leur conférence en ligne les pieds dans l'eau.

 

 

 

 

 


Le pétard du bonheur au travail : Shondaland

L'équipe de la maison de production Shondaland donne la pêche. Fondée en 2005 par l'écrivain et  productrice Shonda Rhimes, surnommée la reine de la télévision (Grey Anatomy...) ,la société se présente comme un écosystème mixant production télé et cinéma, podcast, formats courts. Un projet présenté en production télé peut finalement atterrir en podcast, et réciproquement. Les marques sont associées, mais à long terme. La société a passé des partenariats avec Hearst Digital Networks, iHeart, Dove, Microsoft, Mattel, Dove,  ou, shocking Netflix.

"Netflix, iheart, Dove, Microsoft, on considère tout ce monde là comme des partenaires. Pour peu que nos valeurs s'alignent. Notre audience détecte immédiatement l'inauthenticité".

Concernant Netflix, "il est très difficile de résister à l'attrait d'une plateforme qui vous permet d'exposer votre oeuvre dans 190 pays en même temps."explique le réalisateur Tom Verica. Leur plaisir à collaborer saute aux yeux, et fait de cette conférence l'une des plus rafraichissante que nous ayons vue. Cela nous a donné l'occasion regarder le documentaire Hot chocolaté Nutcracker, sur Netflix. Le doc sur cette école de danse est prolongé par des focus sur les danseurs sur le site.  Sandie Baile, la COO, explique "Nous nous demandons toujours si une histoire a déjà été racontée et si elle le mérite. Si on n'a jamais vu cela, on est intéressés. Si on nous dit 'ne faites pas ça' on est sur la voie". Et puis nous choisissons la manière dont elle va s'incarner." La société fait souvent le choix de nouveaux réalisateurs. A voir le bonheur, palpable des collaborateurs de Shondaland, on se dit que les valeurs humanistes (qui permettent aux gens de se voir avec le point de vue de quelqu'un d'autre),  irriguent à la fois ses projets et sa culture d'entreprise.  Une rareté dans le secteur.

 

 Le pétard du bad trip : Amy Webb

Les tendances d'Amy Webb sont toujours un grand moment de SXSW (synthèse ici). Stéphane Guerry, président de Havas Sport et entertainement a été frappé par le basculement d'Amy Webb. "La patronne de Future Today est une habituée de SXSW et elle nous a habitués à un discours béat. Mais cette année, elle nous convie à un scénario catastrophe", qu'il nous décrit ici: Un monde coupé en deux. Les riches profitent à plein de ces avancées technologiques. Ils gardent la maîtrise de leur data. Tous ces capteurs leur permettent d’améliorer constamment leur santé, leur condition physique. Leur durée de vie s’allonge.

Ils vivent leur corps comme un « wonderland body » et se sentent parfaitement « optimisés », en permanence.

A l’opposé, ces mêmes technologies sont utilisées contre les plus pauvres pour les contrôler, améliorer leur productivité, les classer et le cas échéant, les sanctionner. Les bracelets vérifient leur cadence, le scan de leur poubelle sert à augmenter leur police d’assurance en cas d’écart, et le lit avec capteur à les sortir du lit pour aller travailler de manière plus productive.

Pour eux, rien n’est optimal et ils vivent leur corps comme une prison.

Mais il n’y a pas de rébellion. Leurs mémoires ont été reprogrammées, les pauvres sont plus « raisonnés » et portent un autre regard sur le passé : « les gens sur-réagissaient à l’époque » leur laisse penser leur cerveau reconditionné.

L’année 2020, en revanche, est vue comme la source de tous les problèmes.

Et Amy Webb de pousser des cris d’alarme : législateurs : « time to step up ». Vous ne pouvez plus attendre les crises pour réagir !
Politiciens : si vous n’êtes pas prêts à prendre des décisions qui vont améliorer le bien public, ne vous présentez pas !
Entreprises : mesurez l’impact de votre invention sur la société avant de vous lancer !
Stéphane Guerry rapproche cette intervention de celle de  Yuval Noah Harari, auteur de Sapiens ( synthétisée ici)) . "Il a une autre façon de formuler la même alerte :« Pensez au politicien qui vous fait le plus peur.Pensez à ce qu’il ferait avec votre invention. Maintenant, remettez-vous au boulot et adaptez là. » Et il insiste : Aujourd’hui pour etre médecin vous devez suivre des cours d’éthique médicale. Mais pour etre codeur vous n’en avez pas besoin. Alors que vous dessinez les bases de la société ! L'élite a travaillé sur la façon de faire cliquer sur des publicités; Elle pourrait peut etre s'intéresser à une app pour traquer la corruption..."

Bon, pour se remettre de ce futur très noir, on vous conseille une session de "Brown noise", le son choisi par Amy pour travailler tranquillement.

Le pétard du time to market : le NYT
Pour Marc Lavalle, qui dirige la recherche et développement du New York Times, "la question n'est pas la technologie, mais le moment où il faut y recourir". Le journal développe des partenariats avec Google, qui a numérisé les trois étages souterrains d' archives photo (3 millions de photos annotées au verso) . Ou de Verizon, pour la 5G. Cette dernière a changé la vie des journalistes, qui ne portent plus de sac à dos dans leurs reportage ou sur les tapis rouges. Aux oscars la 5 G a permis de prendre des photos quatre fois plus rapidement. "Avoir une image plus vite nous aide à poster l'histoire plus rapidement". La photogramétrie, qui empile les photos pour un effet 3D a eu des applications très spectaculaires, comme la reconstitution d'une rue d'une  ville chinoise, où l'on remonte le temps année après année. L'AR a de nombreuses applications, en particulier dans le sport, où l'image en 360 degrés aide à décrypter par exemple des figures de patinage artistique. Elle permet aussi d'expliquer comment les masques fonctionnent, en prenant le point de vue de la molécule.Ou encore, de faire des mots croisés en croisant vos réponses avec celles de vos amis. Pour Beatrice Betras, qui s'occupe des partenariats avec les marques, "la communication BtoB d'acteurs comme Google ou Verizon est souvent très ennuyeuse; E s'associant avec nous, ces acteurs font la démonstration de leurs technologies en racontant de belles histoires, et touchent ainsi de nouveaux publics".

Le pétard de la carrière en orbite : Anne Hiatt

Ann Hiatt était l'assistante de Jeff Bezos dans son garage, en 2002,  puis elle a suivi Eric Schmidt chez Google. Elle est aujourd'hui en Europe, à la tête d'une boite de coaching. Sa méthode pour être assis au siège de conducteur de sa carrière (téléchargeable ici),  tient en 3 lettres : Recognize, Own, Amplement.
1 Reconnaitre, c'est dessiner une visionne sa mission personnelle. Savoir qui on est, ce qu'on veut faire et pourquoi. Se créer un CV de rêve, avec la liste des succès que l'on voudrait aligner à la fin de sa carrière. "Ce qu'il y a dans ce résumé est aussi important que ce qui n'y figure pas. Dans le mien, il n'y avait pas de titre." Aligner tout cela permet de construire autour d'une passion, et donc, d'avoir une carrière à l'épreuve du futur. Et construire ainsi son étoile du berger. "Jeff Bezos a quitté un travail très bien payé; Il avait demandé à ses anciens patrons d'investir dans sa nouvelle boite. Ils ne l'ont pas fait. Il s'est quand même lancé pour ne pas avoir de regrets." La manière de savoir si l'on aura des regrets ? Se mettre en conversation avec son futur self.

Pour atteindre ses objectifs on regarde les personnes qui occupent ces fonctions, et on étudie ce qu'ils ont fait pour y arriver.

Autre recette, cultiver les liens forts et les liens faibles. "Ces derniers enrichissent votre vision par leurs perspectives différentes".

Parmi les question à se poser : "est ce que cette société investit beaucoup dans la formation ?" 3est ce que ces gens prennent des risque? "
"Est ce qu'ils vont me pousser ou au contraire etre complaisants ?".

2 Own

Il s'agit de reinventer et réinvestir notre self. D'avoir de nouvelles attentes et d'apprendre aux gens comme ils peuvent vous voir. Il s'agit de se faire une roadmap , de redessiner sans cesse ses capacités. D'être OK pour ne pas l'être (OK). "Quel pourcentage dans une journée passez vous en dehors de votre zone de confort ? Pour ce qui me concerne, passer un cinquième de mon temps en dehors de ma zone de confort m'apporte de la joie. " Certaines expériences d'Anne Hiatt dans le recrutement chez Google lui a appris qu'il était très précieux d'avoir des buts à long terme, un but que vous mettez plus Dun an à accomplir. "Lors d'un entretien, quand la personne était capable de me citer un but qu'elle avait à long terme, on pouvait être sur qu'elle avait le grit, l'ambition. Et qu'ils ne seront pas intimidés par l'énormité d'une mission".

 

3 Implement

Pour mettre en pratique, il faut conjurer la serendipité, créer des moments de chance. "Vous avez ce que vous voulez faire et vous l'attrapez au vol, parce que vous êtes prêt. J'ai choisi de travailler chez Amazon, car je savais que cette occasion ne se représentait pas. Et je voulais travailler avec des gens à qui je voulais ressembler, et trouver un environnement qui ajoute à mes capacités."Quand vous travaillez dur auprès de gens que vous admirez, vous n'avez plus à vous soucier de l'avenir, car ces gens là continueront de penser à vous."

 

Enfin, last but not least, la blockchain était partout à SXSW, pour éliminer la fraude, comme pour créer des souvenir virtuels pour les fans (voir notre article).

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !