Newsletter du Lundi
11/07/22

Paru le

Geneviève Petit
  1. Édito

Forêt

Peut-on complimenter Google dans un grand média, avoir touché 200 000 € du même Google (pour la Monday Note), ne jamais le signaler à ses lecteurs et n'y voir aucun problème, demande Arrêt sur image, qui pointe Frédéric Filloux, grand reporter de l'Express (voir nos indiscrets)Le journaliste n'a jamais prévenu les lecteurs du journal qu'il avait été subventionné par Google, qu'il couvre assidûment.
Cerise sur le gateau : Pauline Bock, auteure du papier d'arrêt sur images précise qu'elle même a touché une bourse de Google pour ses études de journalisme aux USA, "sans contrepartie". Et oui : les plateformes arrosent les journalistes tous azimuts. Aussi bien en achetant de la publicité (les plateformes figurant dans le top 10 des annonceurs du Monde, par exemple), que des sponsoring dans les événements, en abondant des aides à la presse, qu'en leur "offrant " des outils technologiques. Et si chaque titre révélait à ses lecteurs  l'importance de ces aides, publicités et autres avantages avant d'aborder toute enquête (bizarrement très rares sur le sujet) ?* Frédéric Filloux n'est qu'un arbre cachant la forêt des compromissions de la presse écrite avec ces acteurs, Google en tête...

* pas une trace de GAFA dans le financement de Petitweb. Ce qui explique peut être que nous puissions publier cette interview de Khoi Truong , qui explique notamment comment les plateformes peuvent contribuer à l'inflation de leurs tarifs...

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !