Newsletter du Lundi
16/09/19

Paru le

  1. Édito

Chapeau

Chapeau Fany Péchiodat ! La réussite spectaculaire de My Little Paris, couronnée par le rachat par AuFéminin, est celle d'une femme de lettres plutôt que de chiffres. De lien, plutôt que d'empilage de co-branding (un sujet brûlant, cf. nos indiscrets). L'un des médias les plus rentables de ces dernières années a été créé par une perfectionniste du style qui a pesé, poli et chantourné chaque petit mot envoyé à son million d'abonné(e)s. Alors que le web se perd dans une course stérile à la page vue , My Little Paris s'est attachée l'attention et la confiance de ses lectrices par l'élégance de ses mots et de ses images. Ses opérations spéciales, cousues main, touchent les gens. Au fil de ces cinq années, Fany n'a jamais perdu son enthousiasme, sa fraîcheur, ni sa façon particulière d'innover, contournant chaque problème à sa manière. Elle manque de produits pour alimenter ses 70 000 box ? My Little Paris crée sa ligne de cosmétiques, développant un rouge à lèvres en quelques mois. La presse féminine impose ses modèles et ses codes ?  My Little Paris préfère puiser dans chaque personne, ses collaboratrices/eurs et ses lectrices. Les réunions de rédaction, façon groupes de paroles entre parisiennes, génèrent des idées folles. Et c'est ainsi que, boucle après boucle, la dentellière du Net a construit son petit empire.

Geneviève Petit

PS : Ceux qui vont au CES de Las Vegas en janvier prochain peuvent rejoindre le debrief quotidien organisé par Petit Web. Ecrivez nous !

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !