Newsletter du Lundi
24/02/20

Paru le

#Netflix, #Twitter, #CdM : 3 questions à Laurent-Eric Le Lay, TF1 Publicité

Qui ?
Laurent-Eric Le Lay, président de TF1 Publicité.

Quoi ?
Une interview à propos des chantiers web de la régie de TF1, à la suite de son intervention aux rencontres de l'UDECAM.

Comment ?

- Quel bilan tirez-vous de la Coupe du Monde, l'événement phare de l'année pour votre chaîne, à l'antenne et sur le web ?

Pour nous, la Coupe du Monde est avant tout un succès d'audience, avec 9 millions de téléspectateurs en moyenne, et jusqu'à un pic à 21 millions pour les matchs de l'équipe de France. Au total, nous avons mené plus de 23 opérations spéciales pour les marques autour de l'événement. Cela nous a aussi permis de concevoir des produits digitaux très innovants, comme le "Multicam", qui donnait la possibilité aux téléspectateurs de voir d'autres aspects du matchs pendant qu'ils étaient devant leurs téléviseurs. Ce dispositif a donné lieu à une vraie réflexion éditoriale, parce que le second écran, c'est quelque chose qu'il faut être capable de faire vivre. Cette Coupe du Monde nous a permis d'apporter une réponse crédible pour le second écran. Nous avons comptabilisé quelques 7,3 millions de flux Multicam sur toute la durée de la compétition, qui complètent  les 12,8 millions de flux live dédupliqués sur les trois écrans (PC/Mobile/Tablette).

- Vous avez aussi mené des opérations avec Twitter autour de l'événement : quel bilan tirez-vous de ce partenariat ?

Nous faisons beaucoup de Test&Learn avec eux : c'est une opportunité pour nos annonceurs. Depuis l'annonce du partenariat, nous avons mené une dizaine d'opérations, principalement autour de nos événements, comme les NRJ Music Awards, The Voice ou la Coupe du Monde. D'ailleurs nous allons renouveler ce partenariat. Au sein de la régie, nous cherchons toujours à créer de nouveaux types d'opérations : le partenariat avec Shazam en est aussi un bon exemple. Twitter comme tant d'autres ont leur place dans l'offre commerciale de TF1 publicité.

- Netflix arrive en France le 15 septembre : est-ce que c'est une menace pour TF1, son audience et ses revenus publicitaires ?

Netflix va beaucoup investir pour son lancement, c'est donc un annonceur supplémentaire pour nous. Cette arrivée aura forcément un impact, car Netflix annoncera sur TF1, il n'y a pas de doute. Après il faut leur laisser le temps de faire leur travail, voir comment ils communiquent et recrutent. Il y a cinquante ans, on disait que la télévision allait détruire le cinéma et la presse... TF1 s'appuie sur des événements, de l'inédit, des investissements très forts en contenus. Je n'ai aucune inquiétude sur notre capacité à faire de l'audience, aujourd'hui ou demain. La télévision est et restera un média puissant.

Propos recueillis par Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !