Newsletter du Lundi
30/03/20

Paru le

Fimalac se rêve en géant du divertissement

Qui ?
Marc Ladreit de Lacharrière, fondateur de Fimalac, interrogé par Nathalie Renoux lors de la journée de l'UDECAM.

Quoi ?
Une explication de texte de la stratégie du groupe qu'il préside, quelques mois après les rachats successifs de Webedia, Terrafemina et Allociné.

Comment ?

"J'en ai assez de cette désespérance qu'entretiennent essentiellement des élites basées à Paris, dans les plus beaux quartiers. C'est très grave. J'essaye de donner aux Français une marque de confiance, montrer que l'on peut encore investir en France" explique Marc Ladreit de Lacharrière. En quelques mois, il s'est emparé de Webedia et Allociné. Dailymotion sera-t-il le suivant ? "Il y a beaucoup de gens qui veulent nous rejoindre, c'est vrai..." Mais aucun nom n'est lâché.

"Nous croyons en l'avenir du media digital", explique-t-il pour justifier ces acquisitions. Notamment couplé au e-commerce et à la billetterie. Fimalac est déjà présent dans le secteur du divertissement, avec des participations dans le Groupe Lucien Barrière, des salles de spectacles et concerts et des sociétés de production de spectacles vivants. "Nous fédérons une cinquantaine d'artistes. 90% des spectacles vivants d'artistes francophones sont produits par notre groupe". Avec ses acquisitions digitales, le groupe entend maîtriser toute la chaîne : "c'est une continuité exceptionnelle. Grâce à Webedia, Allociné et Terrafemina, nous pouvons faire la promotion de nos artistes et de nos salles de spectacles. Et en même temps commencer à faire de la distribution et de la vente de billets."

Fimalac ne va pas se limiter à une intégration verticale, de la production à la vente de billets. "nous allons mener aussi une intégration horizontale." Pour devenir incontournable dans les médias consacrés au divertissement, Marc Ladreit de Lacharrière prévoit de nouveaux sites dans les domaines de l'humour, les jeux vidéos ou la musique. D'ici la fin de l'année, le groupe lancera  un site sur la gastronomie. Prochaine étape : le développement international des sites du groupe. Allociné est déjà présent dans une dizaine de pays, Webedia au Brésil et en Russie. Marc Ladreit de Lacharrière conclue son intervention par un appel : "s'il y a d'autres sociétés qui veulent être de nouveau réenchantées en venant avec nous dans cette aventure internationale, nous les accueilleront avec grand plaisir !"

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !