Newsletter du Lundi
03/10/22

Paru dans la newsletter du

Comment l’ARPP se prépare à la télé segmentée et au programmatique

Qui ? 
Mohamed Mansouri directeur délégué ARPP depuis 2018.

Quoi ?
Une interview. Le point sur les dernière initiatives de l'association qui surveille la publicité.

Comment ?
L'ARPP donne son avis avant la diffusion des spots de pub télé, mais aussi replay et télé segmentée depuis 2020. L'association a lancé un observatoire, l'influence responsable, piloté avec les marques, les agences et les plateformes. Un quart des contenus étudiés ne révélaient pas l'origine commerciale du message. Et c'est 43 % pour les acteurs qui ont moins de 10 000 abonnés et 12 % pour ceux qui ont 1 million d'abonnés et plus. Cette année, l'Observatoire va screener un périmètre élargi (Google, Facecebook, Youtube, mais aussi Twitch et Snapchat). Du Coup, l'ARPP a imaginé un certificat de l'influence responsable : il dure deux heures et s'obtient avec 75 % de bonnes réponses. Une vingtaine d'influenceurs l'ont passé. Club Med et des marques cosmétiques l'imposent comme préalable à une collaboration. Enfin, les 800 adhérents de l'ARPP (marques agences, régies et plateformes) sont conviés à un rendez vous semestriel : le club des acteurs du numérique agissant pour une publicité éthique et responsable.
Enfin, l'association prévoit deux groupes de travail :
-le premier dédié à la publicité segmentée. Il s'agit de valider des campagnes qui ont des centaines de variantes. Un POC présenté par Google et Xandr sera testé fin mars.
-Le deuxième concerne la publicité programmatique : en 2023 une API permettra à des systèmes tiers de soumettre des campagnes pour validation depuis leur écosystème.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !