Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Les indiscrets du lundi 16 avril

--> Yves Tyrode DG de Voyages-Sncf, a estimé à 1 million d'euros les ventes générées par les recommandations Facebook sur l'année 2012.

--> AuFéminin déménage. A compter de juin prochain, Marie Laure Sauty de Chalon et ses équipes vont s'installer rue Saint Fiacre... dans l'ancien hôtel particulier de Madame de Pompadour, du temps où elle s'appelait Madame Poisson !

--> Georges Mohammed Cherif, magicien des réseaux sociaux chez Buzzman, révèle l'un de ses secrets, dans une joute avec Joe La Pompe, sur Durex et Cuisinella, sur Facebook : " t'as bien vu que nous on utilise le fait que la vignette est très suggestive et que le titre associé aussi... et les 2 ensemble font bingo... alors que cuisinella, ben la vignette est sans intérêt et le titre n'en parlons pas".

--> Jérôme Echenoz (fondateur du label Institubes, et associé fondateur d'Adorable, studio de production sonore et musicale d'Uzik) et David Basso  (directeur associé d'Uzik) sont nommés aux Webby Awards 2012 pour leurt site capturée, un Photo/Song/Blog. Le vote du public est ouvert, et tout coup de pouce bienvenu pour ces frenchies.

--> A eCommerce One to one, l'avocat maître Haas a expliqué que le terme "enfoiré" n'était pas diffamatoire depuis Coluche. En revanche, le terme "cow boy" est diffamatoire, lui. Les marques aussi  doivent s'interroger sur des questions de langage. Ainsi, Unilever a fait scandale en Allemagne avec sa campagne "fuck the diet" pour la marque Du Darfst. La marque expliquait ainsi que "fuck" en Allemand, avait un sens différent du sens britannique.

--> Grande campagne d'Any Option pour pré-souscrire des actions Facebook, vue sur Yahoo Mail. Ces brokers chypriotes ont une déontologie professionnels des plus suspectes, on va donc dire. Comment les supports contrôlent-ils les publicités (celle-ci vient très probablement d'un ad network) ?

--> La CNIL veut mettre en place un label pour les sites, sur la protection des données. Mais elle ne semble pas se souvenir qu'elle a participé au label u label Europrise, promu par la CNIL allemande ...Aujourd'hui, la CNIL édite  des référentiels lui permettant de délivrer des labels à des procédures d’audit et à des formations.

--> Petit Web lance le débat : faut-il interdire la musique dans les soirées professionnelles ? Lors de la soirée de l'IAB au Cab, jeudi 12 avril, les gens qui étaient là pour réseauter sont partis dès les premières notes.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !