Newsletter du Lundi
21/09/20

Paru le

Les indiscrets du 9 mars 2020

--> Le plus gros acteur du commerce dans le monde ne s'appelle pas Amazon, mais toujours Walmart. En 2019, le distributeur a voulu suivre Amazon sur le terrain de la publicité en ligne en constituant un DSP mondial. Pour ce faire, il s'est branché à un autre DSP et a fait du "silent bidding" : regardé les enchères passer et acheté 1 ou 2 impressions pour se constituer son "cookie pool". A noter : le beacon de Walmart (de son petit nom, beacon.walmart.com) a une durée de vie de... dix ans ! Rappelons que la durée légale de conservation des données est de 13 mois, depuis la mise en oeuvre du RGPD. Elle devrait passer à 6 mois, en mars prochain. Un bon cas d'école pour la CNIL. Le mal est fait, Walmart s'est constituée sa base de cookies à bon compte. Mais le régulateur devra répondre à une question importante : faut-il punir le distributeur américain et/ou les médias français qui n'ont pu contenir cette fuite de données ?

--> Alerte sur les chatbot, une vraie passoire en matière de données personnelles. Serait-ce la raison pour laquelle Messenger de Facebook envisage de les bannir ? En tout cas, une fois de plus, les annonceurs auront construit sur du sable. Ils avaient participé à la course aux fans ("c'est l'avenir") au chatbot ("c'est l'avenir de la relation client"). Vont-ils avaler facilement la prochaine mode ?

--> Médiamétrie et l'ACPM lancent leur mesure d'audience des podcasts. On leur souhaite bonne chance. En effet, sur les applis dès qu'un épisode sort, il passe par le flux RSS pour être chargé, et est comptabilisé comme une écoute. C'est la raison pour laquelle les grosses têtes de RTL sont découpées en 8 épisodes : 8 épisodes = 8 "écoutes" par personne qui a chargé l'application !

--> "Il va y avoir de la pub mais on attend d’avoir plus d’audience" a confié Romain Dessal, le Pdg de TTSO, à notre Petit Club (la newsletter Time to philo compte 20 000 abonnés). "Nous sommes le plus gros média philo écrit en France avec 40 000 lecteurs. Si vous avez une idée de comment on peut commercialiser cela, écrivez-nous" a-t-il ajouté.

--> "Google partners, de mascarade à dictature". Bruno Guyot met les pieds dans le plat de la relation de Google avec ses partenaires commerciaux. Une enquête fouillée, salée, on vous encourage à la lire, car elle interroge le rôle des plateformes (Facebook et Snapchat ont aussi une politique de sélection de leurs partenaires) et pose la question : quand on vend une solution, peut-on également en établir la caution ?

--> Geoffrey La Rocca, DG France et Belgique Teads et Robert Dupuy, VP Engineering Teads nous expliquent pourquoi 2020 sera l'année de la grande bascule, à Jardins ouverts, Jardins clos, ce jeudi. Pour consulter le programme, c'est ici.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !