Newsletter du Lundi
06/04/20

Paru le

Les indiscrets du 9 décembre 2019

--> Le mot du moment, évoqué à notre Grand Format "data autonomie" ? La portabilité des données. Une notion assez floue, sur laquelle se penche la Présidence de la République, qui reçoit le 15 décembre prochain l'ONG "My data" pour faire le point sur le sujet. La CNIL devrait se prononcer également avant la fin de l'année. Le droit à la portabilité, qui est une création de la Direction générale à la compétition (sous Vestager), pourrait mettre à mal les monopoles des géants américains et chinois. En effet, si au lieu de transférer à l'individu qui le demande ses données, pour qu'il les exporte ailleurs, on les "APIsait" (comme le propose déjà la start-up GDPR.Net), cela changerait la face du marketing...

--> A savoir :  le 28 octobre dernier, Emmanuel Macron recevait une dizaine de spécialistes du monde entier à un diner de travail sur la data, pour savoir s'il convenait de légiférer à nouveau... Dîner auquel était conviée Sylvie Delacroix, auteur de la notion de data trust, qu'elle a exposée à notre Grand Format (voir son intervention et les présentations des intervenants ici et ).

--> Eric Schnubel, qui dirige l'IAB, intervenait à notre matinée Data autonomie, sur la question du framework. Et il avait une conclusion qu'il n'a pas eu le temps de livrer : "La situation actuelle de "cookie bashing", comme si le cookie était un virus, est totalement irrationnelle. On commet  une erreur avec ce raccourci simpliste entre cookie et protection de l’individu. Un cookie n’est pas un individu ! Et vice versa. Derrière un individu se cachent plusieurs cookies, plusieurs identifiants, pas l’identité de la personne-dont la donnée n’est pas pérenne et anonymisée ou pseudonymisée. C’est très différent d’un univers loggé où l’ID est relié à un individu unique... Un monde avec cookie n’est pas la pire des solutions, il offre même une sorte de protection naturelle."

 --> Une idée intéressante, de l'éditeur allemand Die Zeit : créer un podcast sans limite de durée, où c'est l'interviewé qui parle jusqu'à plus soif. A écouter ici.

--> C'est un sacré tip donné par Jean-François Pillou, fondateur et CEO de CCM benchmark : grâce à Linkedin vous pouvez trouver à qui appartient un mail inconnu (pour peu qu'il soit associé à un profil).

--> Martin Jaglin, (ex 1000mercis, maintenant MonPetitGazon, qui a passé la barre du million d'€ de CA) on a monté un collectif des sportech, en septembre dernier. Le principe ? le collectif rassemble 60 plus grosses start-up SporTech (qui ont levé+ de 500 K €). Chaque mois, le collectif publie une étude (à voir ici).

--> Bastien Schupp, le vice président monde de Renault, devait co-présider le jury avec Antoine Hubert, le CEO d'Ynsect. Mais il n'a pu honorer son engagement : il est en train de quitter Renault (certains pensent qu'il rejoindrait DS). Cela n'a pas empêché le jury de bien travailler, jeudi dernier. Nous avons recueilli les impressions du seul (et unique) président de jury ID19. A voir ici.

--> Epitech, l'école de l'expertise informatique et de l'innovation depuis 20 ans, est partenaire du Grand Prix ID 19. Emmanuel Carli, CEO et membre du jury cette année, nous explique leurs dernières innovations dont le projet étudiant RailZ.
A partir du 16 décembre, 10 candidats, sélectionnés par Petit Web, vont être soumis au vote du public pour remporter le Grand Prix de l'Innovation Digitale 2019. On vous donne rendez-vous ici.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !