Newsletter du Lundi
19/04/21

Paru le

Les indiscrets du 7 décembre

--> La fin des cookies tiers est une véritable révolution, qui touche tous les domaines de la publicité en ligne. Il en va ainsi de la mesure : la semaine dernière, la CNIL sanctionnait Carrefour d'une amende de 3M€. Et cette décision était en partie due au recueil du consentement de la solution de mesure d'audience Google analytics. La CNIL a fait connaitre son implémentation du RGPD le 1° octobre dernier, mais c'est cette décision qui a conduit bien des entreprises à réinterroger leur façon de mesurer l'audience. "Nous avons énormément d'appels entrants depuis l'annonce de l'amende de Carrefour" s'amuse un responsable d'AT Internet, une solution de mesure d'audience française et qui respecte la transparence voulue par le législateur...  

--> C'est le clash de la semaine. Dans un précédent article sur Amazon, nous vous parlions de cette étude sur le relation client qui plaçait dans son baromètre la MAIF au dessus d'Amazon pour sa relation client. le blog de la relation client avait alors décrit le match en le champion planétaire du E commerce la mutuelle. Cette semaine, Pascal Demurger, le Pdg de la MAIF affirme carrément , dans une tribune au JDD, que le géant mondial du E Commerce a les pieds d'argile, faute de poursuivre les bonnes valeurs. Mais il est à son tour mis au tapis par un enseignant d'économie, Philippe Silberzahn, Qui attaque frontalement le représentant d'une certaines énarchie française, niant toute valeur à la fonction commerciale...

--> Wow, l'école 42 n'est pas qu'un projet philanthropique. L'école de code crée par Xavier Niel demande jusqu'à 1 M€ de frais de licence aux écoles qui veulent suivre son modèle à l'étranger. Un prix qui en dissuade beaucoup d'arborer cette marque...

--> Que retenir du Web summit version remote ? D'abord, que c'est plus difficile, dans la période actuelle, d'y consacrer du temps : nous avons suivi une demi journée d'échange, en compagnie de 1000 à 2000 personnes qui suivaient en direct le stream. On en a retenu Lisa Raab, de la plateforme de social media marketing Falcon, sur la manière de réduire la fatigue du social média manager. Avec des conseils, comme "limiter le temps d'écran, ne pas regarder son feed en dehors du temps de travail, faire une sieste..."De son côté, le manager doit être transparent, concis, privilégier l'autonomie. Autre session dans l'air du temps, celle de Phil Libin, de All turtles qui interrogeait Alex Pall et Drew Taggart, DJ de The chainsmokers. Le duo a organisé un charity concert en mode drive in, qui devait préfigurer le type de concerts possible dans la société Covid. Mais l'évenement a été poursuivi en justice pour ne pas avoir garanti la distanciation sociale. Mais le sujet n'a pas été abordé. En revanche, Phil Libin insistes cette notion : des professeurs, aux banquiers, en passant par les médecins, tout le monde va devenir un DJ qui remise la réalité. Et cette approche permet de ne pas vider la pièce pendant la première demi-heure de présentation. Nous avons aussi assisté à la conférence avec les maires de Londres, Toronto et Lisbonne. Sadiq Kahn, anciennement avocat en doit de l'homme,  a explique que son CDO a travaillé sur une charte pour donner aux londoniens confiance dans la technologie. Ainsi, concernant l'application pour trier le covid, "Nous avons écouté nos administrés et il n'y a pas eu de détention centralisée de la data".Le maire a aussi institué le London Policing  Ethics Panel.Le maire de Toronto est revenu sur le projet de smart City, siwalk Toronto, mené avec Sidewalk Labs (Google), qui s'est retiré du projet en mai 2020.  "Nous n'avons pas atteint avec Google de business deal. La data inquiétait les gens. Nous avons décidé que la data irait à un trust public. Cela nous a donné un modèle que nous utiliserons." Et si c'était à refaire ? "Nous irions plus doucement, l'annonce a été précipitée. Pour ce type de projet, il faut avoir la confiance des gens". Enfin, le maire de Lisbonne est revenu sur un paradoxe : "les gens partagent dix fois plus de donnes avec Google ou Facebook qu'avec les autorités. Pour le traitement du Covid, nous avons garanti que les infos iraient seulement au personnel de santé". Le maire de Lisbonne est revenu sur la façon dont la mairie a traité le probleme de Air B and B en temps de Covid : "Des milliers de maisons sont disponibles. Nous louons ces maisons pour les jeunes et la classe moyenne, sur cinq ans. le loyer doit représenter un tiers de leurs revenus net. Et nous payons la différence, en proposant aux propriétaires trois ans d ployer d'avance". Cette offre n'est pas aussi profitable pour euxque air b and b, mais elle a le mérite de proposer des solutions sur cinq ans "mais ils sont maintenant conscients qu'il faudra du temps pour revenir à la normale.".

-->Les lanceurs d'alerte dans le domaine éthique et intelligence artificielle sont-ils protégés, s'interroge Timnit Gebru, fraichement débarquée de Google. Son thread recèle quelques pistes de réponse. A lire.

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !