Newsletter du Lundi
30/11/20

Paru le

Les indiscrets du 28 septembre 2020

--> Cet article détaille un documentaire- événement, fruit de plusieurs années d'enquête.  Dans People you may know, Charles Kriel, special adviser au parlement britannique sur la désinformation, et la réalisatrice Katharina Gellein révèlent la coalition entre les religieux fondamentalistes et l'extrême droite, pour cibler les malades mentaux et les amener aux enseignements religieux et au vote extrême. C'est Cambridge Analytica qui a fait la soudure, en créant une plateforme pour les églises américaines qui cible précisément les pauvres, les toxicomanes et les handicapés pour les radicaliser politiquement.
Nous avons démarré sur Internet, il y a 24 ans, pensant qu'il construirait un monde meilleur. Aujourd'hui, nous le savons, il est bien pire. La loi va-t-elle enfin s'emparer de ces sujets (voir indiscret suivant) ?

 --> Les data broker vont-ils devenir illégaux ? La commission parlementaire sur la souveraineté numérique est en train d'y travailler. Verdict, dans trois mois.

--> Mardi 22 septembre 2020 à 9h00 Carlo Purassanta, le président de Microsoft France, faisait sa conférence de rentrée dans les locaux de son agence Hopscotch, sur le thème "comment réinventer nos modèles d’organisation au service d’une économie plus inclusive pour tous les territoires ?" Au menu de cette heure et demie, inclusivité, avec notamment un comEx paritaire hommes femmes (mais sans peau bronzée, faut quand même pas exagérer). Un grand engagement vert-tueux, avec neutralité carbone et une nouvelle initiative sur l'eau (bravo, sincèrement). Des efforts en région, au service des PME, et l'ouverture en mode gratuit des formations Microsoft, pendant une période indéterminée. A noter également, l'engagement de Microsoft aux côté de Simplon pour former des niveaux Bac au cloud et à la data.
Bref, que du formidable, une véritable confiture de bons sentiments.
Il faut avoir l'esprit mal tourné comme PetitWeb pour évoquer LE grand sujet manquant, de cette conférence de presse pas du tout interactive : le Health Data Hub. Le contrat entre Microsoft n'a pas été à l'ordre du jour. Mais il figurait sur un papier qui trainait sur une chaise qui se trouvait malencontreusement à côté de la notre. Du coup, nous nous sommes levés, nous avons photographié le document avec notre portable (Arsène Lupin, quand tu nous tiens !) et nous nous sommes rassis sagement. Deux minutes plus tard, un dirigeant de Microsoft nous demandait de demander l'autorisation si nous utilisions ce document dérobé. Pas la peine : le doc reprend juste l'argumentaire que Microsoft défend depuis le début. Pour résumer : Trump ne lira pas que vous avez attrapé une cystite. Du coup, pas besoin de mentionner tout cela-sauf pour signaler cet éléphant dans la pièce !

 --> Le QR Code, c'est la technologie qui n'a jamais cessé de promettre, sans percer véritablement en France. Mais avec la Covid, les restaurants l'ont adopté pour leurs menus. Et les marques de mode s'y mettent. Ainsi, Dior et Nike l'ont utilisé, le 25 juin dernier,  pour pouvoir réserver les speakers Air Jordan/ Dior, sur la base du premier inscrit, premier servi...A l'époque, ça nous avait échappé. Mais on se rattrape aujourd'hui 😉

 --> Parmi les livres à surveiller, celui de François Houste, digital stratégie manager chez Plan Net. Ses microdystopies faisait déjà notre bonheur sur Twitter. Elles sont à présent très joliment éditées en livre, ici. Une perle juste pour vous : " Après une enquête approfondie, on comprit enfin que le virus avait été développé et diffusé par une grande plateforme de e-commerce. Le confinement de la majorité de la population mondiale avait contribué à la croissance sans précédent de son chiffre d'affaires".  Autre livre à surveiller, "La pandémie médiatique"  de Stéphane Fouks, à paraitre mi octobre, dont les épreuves sont envoyées cette semaine aux journalistes. Le propos du dirigeant d'Havas ? La principale différence de la pandémie du pangolin, c'est l'image vidéo, diffusée en simultané dans le monde entier. On se lèche les babines...

 --> Alors que le groupe Comexposium est au tribunal de commerce pour un plan de sauvegarde, les assises de la Cybersécurité auront bien lieu, du 14 au 17 octobre, à Monaco. Et c'est une guerre de tranchée, un peu comme celle racontée par Pierre Reboul la semaine dernière dans petitweb, qui se déroule. Sophie Guérin, sa dirigeante, se fâche sur Twitter, et on la soutient à 100 % : "Malgré ceux qui ne cessent remettre en doute la tenue des assises, nous tenons à rassurer nos partenaires et nos invités, sur le fait que nous les maintenons. Il est étrange de constater que certains aimeraient que l’évènement soit annulé et se complaisent dans le dénigrement d’un rendez-vous auquel en temps normal, ils nous pressent tous de participer!". Au moins, c'est dit.

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !