Newsletter du Lundi
28/11/22

Paru le

Les indiscrets du 14 novembre 2022

--> Les annonceurs désavouent la modération vue par Elon, pour les campagnes de marques (cf  cet article) . La plateforme est passée de 3 350 annonceurs en janvier-avril à 3 100 annonceurs de mai à septembre, avec des marques comme Général Motors, General Mills, Audi, Pfizer et surtout Mondelez (qui figure au top 20 de ses annonceurs) qui ont appuyé sur le bouton "pause". Après avoir appelé certains d'entre eux en direct, le nouveau patron de Twitter a mené une conférence audio sur Twitter Spaces :  50 minutes pour convaincre, le 10 novembre dernier,  100 000 professionnels. Il était accompagné de la nouvelle patronne de la régie de Twitter Robin Wheeler, Yoel Roth Head of Trust & Safety,  Ashley Zawatski Executive Assistant et David A Cohen, président de l'IAB (écoutez ici).

--> La session, dominée parle nouveau propriétaire, à la voix très fatiguée, est bien résumée dans ce thread. Elle a rassemblé 100.000 auditeurs,  des centaines de marques.
Elon Musk a beaucoup commenté sa mesure phare qui devrait assainir le climat sur Twitter, et modérer les propos : faire payer 7,99 $ les utilisateurs certifiés. Or, le lendemain même de cette conférence, Jane Wong signalait dans ce twit que la fonction pour s'abonner au macaron payant n'existait plus ! (voir ici). Et le jour même de son intervention, dans la nuit, Yoel Roth démissionnait...

-->  ... En bonne compagnie : le CISO le CPO et le chief complaint officer ont quitté le navire, tousjours dans cette même nuit fatale du 10 novembre. Le journaliste Casey Newton rappelle ici que "selon des messages partagés sur le Slack de Twitter, le CISO, le CPO, et le chief complaint officer ont tous démissionné le 10 novembre. Un employé déclare sur Slack qu'il faudra que les ingénieurs certifient d'eux-mêmes la conformité de plateforme avec les règles de la Federal Trade Commission (qui protège les consommateurs américains). La FTC réserve toujours son avis sur le deal  (voir ce thread). Et certains imaginent donc le réseau devenir public, suite à cette reprise carnavalo-cauchemardesque.

-->  Pour résumer : même s'il déclare le contraire, le nouveau patron de Twitter décapite la modération qui faisait la force du réseau (voir ici comment Twitter se distinguait de Facebook), ce qui comprenait le contrat de lecture des marques qui investissaient sa plateforme.
Twitter est a plateforme qui fait l'info dans le monde, et n'a pas d'équivalent (les exilés sur Mastodon se demandent encore comment faire, voir ici).  Pour David Mack de Buzzfeed, c'est l'un plus grands désastres business de la décennie, qui devrait finir en mini série sur Netflix (l'oracle est ici).

--> Amazon, c'est un peu "fais ce que je dis, pas ce que je fais". Michael Thomas, dans ce Twit, explique que "Amazon dit à ses clients et à ses investisseurs qu'il est engagé contre la crise climatique." Du coup, Michael Thomas a regardé quels candidats la société soutenait pour les mid terms. Et a découvert que le géant a donné 138 000 $ à 25 candidatures qui nient le réchauffement climatique (voir ici).

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !