Newsletter du Lundi
11/07/22

Paru le

Les indiscrets du 11 juillet 2022

--> Comment marche l'agorithme de Youtube ? un bon exemple donné par Aram Zucker Sharff, journaliste et ingénieur spécialisé dans la privacy, dans ce post. La pub explique comment faire un lavage de cerveau aux femmes pour qu'elles couchent avec vous. C'est un peu le comble du jardinier, ou de la publicité ciblée : Aram a eu la chance de regarder cette publicité parcequ'il avait regardé un documentaire d'une femme qui dénonçait  la "Manosphère". Epilogue : il a demandé à Google dereirer la publicité, mais elle est semble-t-il toujours diffusée.

--> Pourquoi tous les logos se ressemblent-ils (voir la démo ici) ? Pour l'écrivain David Perell, c'est la faute aux logiciels, qui formatent l'esprit des designers, mais aussi d'Internet, qui resserre le champ des typos qui peuvent s'afficher dans tous les environnements.

--> The source (qui crée et diffuse des vidéos toutes plateformes) a fait son bilan carbone avec Sami. "Notre activité de production est très frugale. Mais c'est la diffusion des vidéos qui nous plombe" nous explique Fabien Gagnot, son Pdg. Du coup, The source propose aux marques de compenser  la moitié de ce coût et en prend la moitié à sa charge (de 3 à 4 € de plus, pour 15 vidéos).

--> The Source a lancé officiellement aux Cannes Lions Creative Lift. Une société de dix personnes dirigée par Marie Payet et Marie-Charlotte Petit, qui vient d'être distinguée par Datastorm , une sorte de légion d'honneur tech. L'objectif ? produire moins mais mieux, grâce à l'intelligence artificielle appliquée à des milliers de publicités.  "On s'est rendu compte qu'une marque qui avait un logo avec un citron gagnait 20 % de clic si elle affichait ce citron dans ses vidéos. Ou que des publicités plus lentes pouvaient mieux marcher dans certains cas." La démarche est vertueuse :"Du coup, on produit moins de campagnes et on ne fait pas de prétests".

--> Mercredi dernier, l'Autorité de la concurrence faisait son bilan annuel. Nous en retiendrons un passage assez amusant, où le nouveau président fait le ROI de l'Institution : "quand on met 1 euro dans l'Autorité, il en ressort 40."  Comprenez : le coût de fonctionnement est 40 fois couvert par les amendes appliquées. Ca devrait consoler Google (qui représente plus de la moitié des pénalités de l'an dernier).

--> Plateformes et application des lois,  épisode 324 :  Raphael Grably, rédacteur en chef de BFM Business publie ici le tableau rendu à l'ARCOM par Twitter dans le cadre de la loi fake news.  Un tableau aussi troué qu'un gruyère. Mais Twitter a renvoyé le doc. Facebook, non.

--> Céline Boudière, CMO de Meetic, Emilie de Fautereau, CMO de Leocare, et Pascal Lannoo, CSO de Skeepers, ont tout l'été pour plancher : le 30 aout, rue de Richelieu à 9h, ils n'auront pas d'antisèche pour expliquer comment ils entrent en contact en profondeur avec leurs publics. Intéressé(e) ? Ecrivez-nous et on fera quelque chose pour vous...

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !