Newsletter du Lundi
10/12/18

Paru dans la newsletter du

Comment Talend transforme des distributeurs de pizza en sociétés technologiques

Nathalie Delacotte, Head of international employee relations, Orange

Qui ?

Mike Tuchen, CEO de Talend, Jacques Padioleau, VP France de Talend et les clients : Nathalie Delacotte, Drh d'Orange (en photo), BMW Group, Petit Bateau, Uniper, Air France-KLM et Système U.

Quoi ?

[Article partenaire] Le compte-rendu de #TalendConnect 2018, un événement parisien dédié au big data.

Comment ?

Talend est née en France en 2005, mais son siège social est dans la Sillicon Valley. Après avoir replacé l’humain au centre des débats, rendant hommage à Cedric Villani ( « la combinaison homme + IA est plus performante que l’homme ou l’IA seuls »), Mike Tuchen, son président, insiste sur la finalité de ces projets IA : minimiser le churn, segmenter la base client, scorer une probabilité d’achat, calculer la life time value, assurer le bon fonctionnement des chaines de production, proposer une expérience client fluide, fournir des services de mobilité, gérer ses compétences RH…
Nathalie Delacotte, la DRH d’Orange Business Services, et Maximilien Le Guern, expert Data, ont ainsi accouché d'un "Master Data RH". L'objectif ? La gestion des compétences et la vue 360° des collaborateurs. Développeurs, data scientist, expert analytics sont des ressources rares, le logiciel permet de mieux les attirer, et de les faire évoluer.
Domino’s pizza est elle aussi  passée à un modèle data-driven : « en cinq ans, c'est devenu une tech company, au passage, elle livre des pizzas dans le monde entier ». 85 000 flux de données ont été intégrés par Talend pour analyser la performance des 14 000 points de vente de la franchise. Et les résultats ont été spectaculaires, en terme de CA, mais aussi de capitalisation boursière, multipliée par 22 en 10 ans (soit une progression supérieure aux GAFA) !

20 % du temps de travail passé à copier coller ! 

Le Talend connect était aussi dédié à la version 7.1 et ses trois "têtes de gondole"  :
- Data Catalog centralise les données issues d’environnement hétérogènes issus du cloud (AWS, Microsoft Azure Google Cloud Platform), d’apps ou encore de software on-premises. Un collaborateur passe en moyenne 10h par semaine (donc entre 20-25% de la semaine de travail…) à dupliquer, copier/coller de la donnée déjà existante. Cette perte de temps et d’argent empêche les organisations de se concentrer sur le core-business.
- Serverless Spark fait parler la donnée en appliquant des modèles de machine learning / deeplearning pour des insights business, automatisés et en temps réel. Uniper utilise le cloud pour intégrer les datas mais aussi les insights business à fournir à ses 17 BU qui opèrent sur 40 marchés internationaux. Le projet de datalake de Système U industrialise les données de performance et ainsi prendre les bonnes décisions business plus vite.
- Cloud API Services diffuse la donnée aux bons interlocuteurs (BU interne, partenaires commerciaux…), au bon moment, avec le bon niveau de granularité. Les API sont ainsi développées  80% plus vite.

Impossible d'organiser une conférence sans parler de RGPD ? Talend Connect ne fait pas exception. Dans un contexte où l’expérience de voyage est plus que discriminante dans son choix de compagnie aérienne, Ornella Cantegrel d’AF-KLM a réussi à concilier personnalisation du parcours client et conformité nouvelle réglementation européenne. Le RGPD est aussi passée par la big data.

Jean-Hubert Cornet 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !