Newsletter du Lundi
10/02/20

Paru le

Olivier Ezratty : « le réveil va être brutal pour les télés qui vivent de la pub »

Qui ?
Olivier Ezratty, consultant en Stratégies de l’Innovation, spécialisé dans les métiers de l’image : télévision, cinéma, photographie,  est l'auteur du blog Opinions Libres et édite chaque année son Rapport du CES, téléchargeable gratuitement. L’édition 2011 est ici. L’édition 2012 paraitra fin janvier 2012. Olivier propose aux entreprises des conférences intra-entreprises personnalisées. Contact ici.

Comment ?

Depuis quand venez-vous au CES et comment le traitez-vous ?
Je visite le CES depuis 2006, c’est donc ma septième édition. Je fais le tour de tous les stands et je publie deux semaines après la fin du salon le traditionnel « Rapport du CES ». C’est un gros PDF de plus de 200 pages qui fait le tour des tendances observées sur place et pendant l’année dans les loisirs numériques. J’y aborde d’autres thèmes transversaux comme la santé générale de l’industrie et des grands industriels du secteur, les pratiques marketing des exposants ainsi que la présence des sociétés françaises sur le salon.

Quelles évolutions avez-vous noté cette année ?

Dans la TV :
- La généralisation des « smart TV » , qui s’améliorent avec des interfaces utilisateurs multimodales mélangeant notamment le gestuel et la commande vocale.
- On voit apparaitre des caméras et des téléviseurs en résolution 4K (le double dans les deux sens du Full HD) et aussi des écrans OLED à cette résolution et au format inédit de 55 pouces, chez Samsung et LG. Patience , le passage à la 4K prendra plusieurs années.
- La 3D génère moins d’enthousiasme. Les constructeurs s’évertuent à trouver des solutions de 3D sans lunettes mais elles restent encore approximatives.

Dans la mobilité :
- Les smartphones sous Android 4.0, à processeurs multicœurs et supportant le très haut débit mobile (LTE) aux USA.
- La montée en puissance des tablettes et de leurs usages au détriment de la télévision, des PC… et aussi des cadres photo numériques qui ont disparu du salon.
- La multiplication des solutions d’alimentation de nos appareils mobiles avec l’énergie solaire photovoltaïque mais aussi à l’huile de coude.
On peut aussi citer l’insolente santé de l’écosystème des produits complémentaires de l’iPad et de l’iPhone. Il y a beaucoup de produits de commodité, notamment dans les coques et les supports. Mais on trouve toujours aussi un tas d’accessoires très ingénieux et innovants, comme ce pistolet pour enfant, à support d'iPhone.

Comment Google TV et Apple TV sont-ils présents ?

Google TV était présent chez Sony, comme l’année dernière. Les nouveaux constructeurs le supportant étaient LG Electronics, Vizio et le créateur de processeurs embarqués Marvell. A part ce dernier, le support de Google TV était bien timide. Ce n’est pas encore la bonne année pour Google dans la TV. Apple TV était très peu présent (le boitier) et le marché retient son souffle pour l’arrivée attendue d’une télévision connectée Apple.

A l'issue de ce CES 2012, quelle est votre vision de la TV Connectée ?

C’est un marché encore très incertain et ultra-fragmenté. Ni Google, ni Apple ne semblent en mesure de le défragmenter dans l’immédiat. Une approche de standards comme HbbTV ou OpenHbb pourrait éventuellement débloquer la situation. Elle nécessite une plus grande coopération au sein de l’industrie. L’équilibre n’est pas encore trouvé entre ce que l’on met comme applications dans la TV et ce qu'on met du côté des smartphones et des tablettes. En tout cas, les usages de consommation de la TV sont en train de changer durablement, notamment par le biais des populations les plus jeunes. Le réveil va être brutal pour les chaines TV, surtout pour celles qui vivent de la publicité.

Que pensez-vous d'Ultraviolet, ce système de DRM que viennent de rejoindre Samsung et Amazon ?

C’est une initiative assez alambiquée qui vient de se concrétiser récemment après deux ans de retard. On peut acheter des Blu-ray UV aux USA qui permettent la consommation de leur contenu sur tous ses écrans, hors TV connectée au lecteur Blu-ray. Mais c’est un peu compliqué à mettre en œuvre et nécessite de déclarer en ligne ses appareils numériques. Le système n’est pas encore déployé en Europe. Et il est sérieusement mis à mal par le développement de la VOD.

Votre avis sur les exposants français ?

J’ai dénombré près de 40 sociétés françaises présentes au CES d’une manière ou d’une autre. C’est plutôt bien. Certaines arrivent à bien faire parler d’elle sur place, notamment Parrot qui est champion en termes d’investissement et de visibilité. Il y avait quelques pépites comme QooQ (tablette et contenus pour la cuisine), ePawn (tablette pour jeux de société) et CamSports (caméras pour sports, et aussi une lampe / caméra très originale). Sans compter Archos, LaCie, Danelec, Volfoni, et plein d’autres. Les français de l’électronique grand public sont très innovants. Ils ont besoin d’être soutenus dans leur développement international : par les médias, les investisseurs et aussi les grands clients français.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !