Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Sport, humour, news : 7 (futurs) géants de Youtube

Qui ?
Finn et Jack Harries (en photo), Rhett & Link, Matt Heiman, Ana Kasparian, Eli Mengem, Joseph Garrett (aka Stampylonghead), GarShira Lazar et Damon Berger. Des inconnus, mais de vraies stars sur Youtube.

Quoi ?
Les nouvelles stars de Youtube, encore très jeunes, qui se font une place avec ou aux cotés des géants Vice, Machinima, Maker Studios ou Awesomeness TV. Du sport à la comédie en passant par l'actualité, chacun a trouvé son créneau et affichait ses ambitions lors du dernier MipTV à Cannes.

Comment ?

- Finn&Jack Harries : Justin Bieber, en mieux (et en double)

Les jumeaux Harries ont commencé par poster pendant deux ans des vidéos de quelques minutes pour raconter leur semaine, attirant principalement un public féminin adolescent (90% de leurs 3.4 millions d'abonnés). Avant de s'attaquer à un programme "long" : des vidéos de 15 minutes sur leur traversée de l'Inde en tuk-tuk avec leurs amis, filmé avec 7 cameras. "On avait absolument aucune idée de la façon dont notre public allait réagir [à ce changement de format]. Mais les réactions on été formidables, avec plus d'un million de vues et une durée moyenne de visionnage de 13 minutes" explique Finn. Le voyage est pour une bonne cause : lever des fonds pour le Teenage Cancer Trust. Les deux frères ont été voir les marques qu'ils aimaient une par une, pour les convaincre de financer l'aventure. Bilan : 20 000£ levés. Ils ont désormais leur propre site, une newsletter et bientôt une boutique en ligne...

- Rhett & Link : les pros de la pub

Avec trois chaines Youtube à leur actif, le duo d'"internetainers" Rhett&Link s'est constitué un mini-multichannel-network autour de l'humour : Rhett&Link (presque 2 millions d'abonnés), GoodMythicalMorning (1,5 million d'abonnés) et GoodMythicalMore. Clips musicaux, sketches viraux, shows quotidiens... beaucoup des contenus produits par l'équipe d'une dizaine de personnes intègrent des marques, à l'image de The Nerd vs. Geek Epic Rap Battle (10 millions de vues), sponsorisé par les magasins Tiger Direct. "Les marques nous donnent les moyens de faire des choses que l'on ne pourrait pas faire autrement" explique Link. "Nous le faisons de façon à ce que tout le monde y gagne, et de façon transparente". Au point de pousser la logique trop loin ? Dans leur émission TV "Rhett&Link : Commercial Kings", diffusée pendant une saison sur la chaîne TV Independant Film Channel, le duo parcourait les Etats-Unis pour tourner des spots low-cost pour des commerces locaux. "Cette expérience été intéressante, mais nous étions très loin d'avoir autant de liberté créative qu'aujourd'hui, sur Youtube."

http://youtu.be/yWiRvvIxcrE

- AllTimeTens : le concept le plus simple - et efficace - du web

2,3 millions d'abonnés, 1 à 2 millions de vues par jour pour certaines vidéos... et tout cela, seulement avec des Tops 10, comme "Dix choses à savoir pour survivre à une attaque de zombies", "Les dix évasions les plus spectaculaires", "Les dix métiers les plus bizarres" et jusqu'à "Dix choses que vous ignorez sur AllTimeTens". "On commence par le 10e, on finit par le premier, pour que les gens restent jusqu'au bout du clip" explique Matt Heiman, à la tête de Diagonal View, le studio qui édite la chaîne. Pour séduire d'éventuels sponsors, il sait qu'il doit être particulièrement attentif au respect des droits d'auteur. "Nous prenons le temps et l'argent pour payer tous les droits des extraits que nous utilisons" précise-t-il.

- The Young Turks : l'info réinventée pour Youtube

The Young Turks (TYT) démontre de façon magistrale qu'il est possible d'intéresser les "millenials" à l'information. " TYT se présente comme "the world's largest online news show", avec 50 millions de vues par mois sur son émission quotidienne de 2 heures et sur les différentes chaînes de talk show de son réseau. La clé du succès : des méthodes inspirées par la radio (d'où vient le fondateur du show) et un dialogue permanent avec les spectateurs. "Il ne faut surtout pas que ce soit écrit à l'avance ou utiliser un prompteur" explique la co-présentatrice Ana Kasparian. Désormais, TYT voit bien au-delà de son show quotidien : c'est un MCN, agrégeant différentes chaînes Youtube de news, "sur de nouvelles thématiques, comme le sport, la vie universitaire, le cinéma... ce sont des niches, mais cela fonctionne et nous permet d'élargir notre audience à de nouvelles cibles démographiques." En 2013, avec 30 employés, le site affiche un chiffre d'affaires de 3 millions de dollars, dont un tiers provenant des abonnements.

- Stampylonghead : un geek qui se cache derrière son avatar

Joseph Garrett a commencé sur Youtube en commentant ses parties de jeu vidéo - principalement sur Minecraft - sous le pseudo Stampylonghead (une pratique popularisée sous le nom de "Let's Play") : "ça a commencé à décoller et je me suis rendu compte que des enfants regardaient, donc j'ai immédiatement arrêté les jurons pour rendre le programme plus "family-friendly". Et maintenant c'est devenu mon boulot. Complètement par accident !" explique-t-il. Il se considère désormais comme un présentateur de programmes pour enfants. "Je n'ai jamais rien promis, mais maintenant, si je ne publie pas une vidéo chaque jour, ma boite mail se retrouve pleine de messages d'enfants qui se demande pourquoi je n'ai rien posté..." La chaîne compte désormais 2,3 millions d'abonnés et génère plus de 150 millions de vues par mois, dont Maker Studios assure la commercialisation. Joseph Garrett s'apprête maintenant à lancer une chaîne éducative, toujours dans l'univers virtuel de Minecraft.

- Copa90 : premier sur le foot, sans aucun achat de droit

Avec 600 000 abonnés, la chaîne Youtube anglaise Copa90 a réussi un exploit : réunir les fans de football, sans aucune image des matchs. La recette : se placer du côté des supporters, dans les tribunes ou les bars, créer des débats et s'infiltrer dans les vestiaires et les coulisses du foot-business. Eli Mengem, la figure de proue, est d'ailleurs issu de cette base de fans : il a gagné un concours pour incarner l'image de la chaîne et a été choisi parmi 500 candidats. Depuis, il parcourt le monde pour couvrir tous les événements du secteur et interviewer les stars. Lancée en octobre 2012, elle a donné naissance à une petite soeur, Line9, dédiée aux sports extrêmes.

- What's Trending : de la curation à la création

Shira Lazar et Damon Berger ont commencé leur carrière dans le monde de la télévision, avant de lancer leur chaîne Youtube, What's Trending. "Nous avons voulu créer un format avec une qualité digne de la TV. Mais aussi quelque chose d'authentique et d'interactif, pour un public web" explique Shira Lazar. Le duo débute par de la curation de contenus, autour des tendances du web. Aujourd'hui, son daily show est tourné dans les studios de Youtube à Los Angeles, il accueille des stars, se déplace sur les grands événements (Sundance, SXSW, CES, Comic Con...) et créée lui-même les buzz. Le show est ensuite "syndiqué" sur USA Today, le Huffington Post ou Dailymotion. Des marques comme Samsung ou Ford sponsorisent l'émission. La suite ? "Big plans !" s'exclame Shira. What's Trending travaille notamment sur un pilote pour la télévision et sur son extension internationale. "Regardez toutes ces acquisitions, que ce soit AwesomenessTV [rachetée par Dreamworks pour 33 millions de dollars], Big Frame [rachetée par AwesomenessTV pour 15 millions de dollars], Maker Studio [racheté par Disney pour 500 millions de dollars] ! Nous sommes à une période très particulière, le ciel est la seule limite pour des entreprises comme les notre qui sont là depuis le début" conclue-t-elle.

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !