Newsletter du Lundi
10/05/21

Paru dans la newsletter du

R. Haladjian analyse le feu de brousse Gamespot

Qui ?
Rafi Haladjian (Moral Score, Sen.se, Nabazdaq, Ozone, France Net...) un "dinosaure" du net très actif en Day trading. depuis 1999.

Quoi ? 
Une interview à propos du phénomène Gamespot (expliqué par Robinhood ici), qui pourrait changer certaines choses dans l'univers feutré des investissements en Bourse.

Comment ? 

Que s'est-il passé pour qu'une chaine de distribution de jeu ringarde gagne 1 500 % en Bourse ?
A la base, il y a ce forum "Wall Street bets" sur Reddit. Des boursicoteurs amateurs s'y retrouvent, pour échanger des bons plans, des mêmes et des blagues de c... Entre ce forum et ceux des supporters de Trump, le ton n'est pas très différent. Ce type de forum existe depuis longtemps, mais ils se sont beaucoup développés, avec des boites comme Robinhood qui ont simplifié et démocratisé  l'achat et la vente d'actions. Avec la Covid, les gens ont adopté un nouveau passe-temps : spéculer à la journée sur les marchés boursiers. Ca, c'est le contexte.

Qu'est-ce qui a mis le feu au poudre ?
Un gestionnaire de fonds spéculatifs, Melvin Capital, a pris pour cible Gamespot, une société en décrépitude, qui vend des jeux vidéo en mode physique dans les centres commerciaux. Melvin Capital a fait un "short" , une vente à découvert, empruntant des actions de l'entreprise et les vendant au prix actuel en pariant qu'elles s'effondreront. Le forum Wall street bets a réagi, en estimant que le groupe n'était pas complètement mort et avait de bonnes ressources pour repartir. Ils se sont mis à acheter. Des leaders de la communauté ont posté l'argent qu'ils avaient gagné, la mayonnaise a pris. Le cours est monté et Melvin Capital a du racheter cher des titres pour limiter le risque. En rachetant ces actions, ils ont à leur tour fait monter les cours, et l'action est passée de 5 à 20 puis à 430 $.

Comment interpréter cela ?
La version romantique oppose le bon peuple agissant comme un chevalier blanc, aux requins de la finance. Mais c'est oublier Ryan Cohen, le fondateur de Chewy, qui a investi 1 md$,   en aout dernier. Devenu actionnaire majoritaire, il a adressé une lettre au board,  proposant un pivot, incluant la suppression de la plupart des boutiques (voir ici). L'engouement du forum pour son investissement lui a profité. Pour ce qui est de la suite de l'histoire, c'est en train de finir en eau de boudin, comme c'était prévisible. Il s'agit maintenant pour les petits actionnaires de sortir au plus vite de GameStop une fois que la décrue brutale a commencé. Ils sont nombreux à devoir forcément y laisser des plumes.

Ces phénomènes sont concentrés sur des marques qui ont fait parte du quotidien des gens...
Gamespot n'est pas un cas isolé, : AMC, dans le cinéma, ou American Airlines, repartent dans une folle hausse, toujours sous l'influence des centaines de milliers de petits porteurs de wall street bets. Oui, ca s'est joué sur l'attachement sentimental à la marque, et une forme de nostalgie. Le réseau de salles de cinéma AMC et American Airlines font partie de la vie des Américains. Une entreprise industrielle n'aurait aucune chance avec ces nouveaux instruments.

Est-il possible de réguler ces mouvements ?
Les autorités ont regardé ces mouvements de très près, mais n'ont rien fait. Gamespot a été freiné quand Robinhood, qui était dans une position délicate, a arrêté la cotation. C'est un peu comme quand Twitter arrête les trolls. Les plateformes de transaction boursière deviennent des gendarmes de la Bourse ! Mais le Day trading évolue aussi. C'est un domaine qui n'a rien à voir avec la finance, où l'on regarde les actions du jour, avec les actions de m... et les engouements passagers dont on sait qu'ils sont passagers. C'est à celui qui court le plus vite pour attraper l'action du jour. Quand les gens déclarent "on va tous acheter cette action, il y a un effet de meute au vu et au su de tout le monde. L'effet de surprise Gamestop passé, le phénomène sera probablement digéré par la finance traditionnelle. Ou alors, c'est la fin de la finance, les marchés vont se jeter une entreprise à cause de son image..

 Quels sont vos nouveaux projets ?
Nous allons sortir bientôt la V1 de Juice, une App Full Audio, qui s'inscrit dans la continuité de mes obsessions depuis vingt cinq ans...

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !