Newsletter du Lundi
09/12/19

Paru le

Les 3 tendances clés du « Smart Home », de retour de SXSW 2015

Qui ?
Séverine Dumont, COO de Joshfire, agence spécialisée en objets connectés et expériences interactives sur mesure.

Quoi ?
Context, Care, Conscious : les 3 tendances clés du "Smart Home", identifiées à SXSW 2015.

Comment ?

Sur les stands du Trade Show comme dans les salles de conférences, les objets connectés étaient partout à l’honneur à SXSW. Au total, 70 sessions évoquaient le sujet de l'IoT, l'Internet of Things, pour les nouvelles expériences qu'ils proposent. "Wearables", transports, santé, éducation, entertainment, retail... tous ces domaines d’application ont été abordés, mais la Smart Home devance le marché en terme de popularité auprès du grand public.

1_IoT-application-ranking-v3-min

Le marché du "smart home" devrait atteindre 21 milliards de dollars en 2020 selon une étude de Transparency Market Research, contre 4,41 milliards de dollars en 2014. Les trois segments les plus dynamiques :  la sécurité (1,54 milliards de dollars en 2014), le divertissement (systèmes audio et vidéo sans fil) et l'éclairage connecté. Cette édition 2015 du SxSW nous l’a confirmé : la Smart Home trouve son public et gagne en maturité. Après 5 jours intenses de conférences, 3 thèmes majeurs sortent du lot.

1/ Context : une communication plus smart entre l’homme et l’objet.

Une "contextualisation" de l’interaction homme-machine combine les informations du moment, l'individu qui effectue la demande, le lieu, ou encore des facteurs comme la météo. La somme de ces éléments conditionne la requête faite à l’objet et enrichit les données à interpréter et restituer. L’intelligence des objets réside dans leur capacité à comprendre le contexte du besoin de l’utilisateur. Cette mise en contexte de la demande et de l'usage attendu transforme les tâches "de bases" récurrentes et non personnalisées en  services prédictifs, capables de corréler les actions aux situations afin de mieux anticiper nos besoins futurs.

2_Dessin_ImagineThink

Intelligente et responsable, la maison s’équipe en trackers d’énergie, régulateurs de chauffage, smart lights, détecteurs connectés et autres installations solaires pour mieux s’organiser, gérer la consommation des différentes énergies et appareils, limiter les dépenses énergétiques et diminuer les factures du foyer. Mais au-delà, la maison devient également plus "smart" pour ses habitants. En analysant les données des différents objets connectés associés aux habitude et à l’emploi du temps de chaque membre de la famille, ils peuvent délivrer des services plus personnalisés : programmation, anticipation, prédiction, cette intelligence de nos appareils est possible lorsque les objets communiquent entre eux pour partager leur connaissance et proposer des scénarios d’usage intelligents et sur-mesure, adaptés aux besoins de chacun. IFTTT, qui propose de "Put the internet work for you" permet ainsi de personnaliser des scénarios d’usages intelligents et automatisés entre les objets de quotidien.

3_IFTTT-logo

Pour comprendre les contextes d’usage, nos objets doivent donc s’inscrire dans un écosystème plus fluide, via des APIs ouvertes et des systèmes de mesure normalisés. La structuration du secteur de la domotique et la nécessaire "normalisation" qui l’accompagne ont alimenté plusieurs débats du SxSW 2015. Car la clé de voûte d’une expérience utilisateur sans couture réside en la capacité des objets à échanger leurs données, à interagir simplement et à restituer les informations dans des interfaces mutualisées.

Un enjeu que doivent rapidement relever les fabricants, industriels et start-up, dans la course à l’équipement des foyers : des fabricants concurrents devront être capable de faire communiquer leurs objets pour coexister dans nos maisons. HomeKit d’Apple a rapidement ouvert la voie, mais son écosystème fermé aux détenteurs de ses produits limite l’interconnectivité. En ouvrant sa techno et ses APIs à ses "frenemies", Nest est aujourd’hui en mesure de proposer une véritable expérience fluide entre ses objets et d’autres appareils connectés, via sa solution “Works with Nest”, s’installant ainsi sur le marché comme un écosystème à la fois référent pour les autres fabricants (Philips, Withings, LG, Logitech, Mercedes, Pebble…), et rassurant et sécurisé pour le public. “Works with Nest” permet aux appareils Nest d’interagir en toute sécurité avec les autres équipements connectés, à l‘intérieur comme à l'extérieur de la maison, et de créer des scénarios d’usage intelligents.

2/ Care : la smart home au service de ses habitants

Les objets ne sont pas seulement des outils de gestion. La "smart home" améliore le confort et la qualité de vie de ses habitants pour mieux les protéger et pour leurs permettre de s’émanciper des contraintes quotidiennes (réveils, cafetières et autres objets de la vie courante connectés).

4_WorkWithNest

Intégré à la solution "Works with Nest", August SmartLock est un verrou super smart qui, au-delà du verrouillage à distance de la maison, propose des services malins tels que l’accès sur invitation permettant l’ouverture de la porte aux invités RSVP. Bienveillante, la maison connectée prend soin de ses habitants, au quotidien : tracking de l’air ambiant, réglage instantané de la température adéquate, suivi de l’alimentation, de l’activité, du poids et du sommeil, etc. autant de services healthcare qui peuvent être interconnectés au sein du foyer pour une prise en compte de l’état de santé de l’individu dans l’optimisation sanitaire de son environnement.

Demain, le diagnostic d’allergies ou de problèmes respiratoires pourrait être corrélé à la qualité de l’air du foyer, qui saurait ensuite se programmer pour soigner ; ou bien la température de l’eau pourrait être auto-ajustée pour une personne souffrant de problèmes de circulation sanguine. Beddit analyse aussi la qualité de votre sommeil en toute discrétion.

Après les applications d’autodiagnostic, la mise en relation facilitée avec les professionnels de santé et assurances va rendre le suivi des patients plus fluide et plus sûr. Demain, le carnet de santé partagé entre membres du foyer et avec ses proches facilitera la prise en charge médicale, et pourrait permettre de trouver et contacter plus rapidement un donneur en cas d’urgence. Philips a ainsi lancé HealthSuite, une plateforme open source qui connecte les patients et professionnels.

7_Philips_healthsuite

Cette tendance va de paire avec la question de la gestion et la sécurité des données personnelles. C'est une préoccupation majeure du public, qui constitue un enjeu de taille pour les entreprises, tout autant éthique que technique. Demain, la Smart Home récoltera des dizaines d’informations chaque seconde, et devra les protéger. Ces données pourront être sauvegardées et stockées dans les objets, dans le cloud public, ou via des solutions privées sur des NAS intelligents qui intégreront nos foyers, tout comme le magnétoscope il y a 30 ans ou la Playstation 4 aujourd'hui. Les questions associées à la sécurité des données personnelles seraient ainsi partiellement résolues en n’exposant que la Smart Data aux bons objets le demandant au bon moment.

3/ Conscious : une Smart Home plus émotionnel

Toujours plus smart, les appareils de la maison vont peu à peu s’autoprogrammer en apprenant des usages. L'intelligence artificielle "self-conscious" est l’un des sujets de recherche de sociétés comme Sensai qui travaille sur la singularité des machines, ou encore le très ambitieux projet de Cycorp, qui permettra bientôt aux robots de mieux comprendre et analyser notre monde, grâce à des réseaux de neurones artificiels enrichissant et faisant évoluer en permanence les robots afin de créer une communication plus riche et plus smart entre humains et machines.

Pour s'installer dans les foyers, les objets vont s'humaniser et proposer leurs services d'assistants de vie, en accompagnant les familles dans leur vie quotidienne, à l’instar de la sen.se Mother, la maman des objets connectés ou de Jibo , le premier robot social qui fait partie de la famille : ultra personnalisé, son l’interface simule les expressions humaines pour un maximum de compassion. Il pourra répondre à vos question ou lire une histoire aux enfants.

8_jibo

Intégrés à la vie du foyer, ces SVPAs (pour Smart Virtual Personal Assistants) géreront nos agendas, trieront nos emails, programmeront nos tâches, et à mesure qu’ils nous connaitront, ils seront à-même de créer une relation plus forte et plus émotionnelle.

Ainsi, des "robots familiaux" vont s’installer dans les maisons, reconnaîtront nos visages et capteront nos émotions. Comprenant le langage naturel, ils pourront discuter avec chaque membre du foyer de façon personnelle. Une véritable relation va se tisser avec ces nouveaux compagnons conviviaux et sociaux qui partageront notre vie quotidienne comme des membres à part entière de la famille. Nos softwares seront-il bientôt doués de sentiments, à l’instar de Samantha dans le très romantique film Her de Spike Jonz ?

En conclusion, nous entrons dans l’ère du "Smart Environnement", où le suivi de nos comportements et déplacements, l'interprétation des contextes d’usage et les discussions permettent de prédire les besoins. L’Intelligence Artificielle sera demain Intelligence Ambiante, avec une présence d'interfaces et d'objets transparente, la technologie incarnée s’effaçant peu à peu au profit d’expériences et d’interactions naturelles avec cette technologie ambiante. L’agence argodesign imagine ainsi un futur où l'on pourra allumer et connecter nos objets du quotidien à la demande, pour une expérience digitale intuitive.

Ces innovations et projections laissent présager de nouveaux modes de vie plus connectés et plus simples, la technologie nous libérant de contraintes pour profiter au mieux de temps libre gagné. Libre à chacun d'exploiter ce temps à bon escient, et par exemple cultiver un "smart way of life" pour créer, innover, agir, partager... et imaginer l’avenir.

Séverine Dumont

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !