Newsletter du Lundi
25/05/20

Paru le

Une soirée #sofrench à Cannes

Qui ?
L'équipe de Petit Web, et une bonne partie des Français présents aux Cannes Lions 2015.

Quoi ?
De l'Havas Café au penthouse de Maurice Lévy en passant par le yacht de la start-up française la plus "hot" de l'adtech, une soirée type des Français à Cannes, en mode namedropping.

Comment ?

L'intêrêt des Cannes Lions ne réside pas seulement dans ses remises de prix, ses stars et ses conférences où les marques partagent leurs secrets de créativité... C'est aussi l'occasion de networker et d’enchaîner les soirées, dès la fin de l'après-midi. Démonstration avec la soirée type d'un Français à Cannes, vécue pour vous par l'équipe de Petit Web.

La soirée débute généralement à la plage du Goéland, devenue pour la semaine le #FrenchCamp à l'instigation de l'AACC, soutenu par pléthore de partenaires. Agences, régies et start-up s'y mixent autour d'un pastis et d'une partie de pétanque. C'est l'occasion d'y croiser aussi bien la créatrice de My Little Paris (Fany Péchiodat), le président du Syndicat des Régies Internet (Arthur Millet), avec sa DG (Hélène Chartier), les fondateurs des Napoléons (Mondher Abdennadher et Olivier Moulierac), la rédaction d'Influencia, Laurent Buanec de Twitter ou encore les co-fondateurs de l'agence interactive X-Prime (Maxime Garrigues et François Garcia), qui ont rejoint le monde de la pub l'an passé après leur revente à JWT. Beaucoup de Français arrivent le jeudi pour profiter de l'ambiance de la Croisette sans nécessairement prendre une accréditation : la plage de l'AACC est devenu leur QG.

Direction ensuite la soirée Publicis/The Drum, au penthouse de SapientNitro qui surplombe le Palais des Festivals. Au milieu d'un public très anglo-saxon, on y retrouve Raphaël Aflalo, le fondateur de My Love Affair, qui plus tôt dans la journée avait fait venir David Guetta pour 45 minutes de questions-réponses avec le patron de Publicis. Quelques blogueurs sont aussi présent, comme Matthieu Etienne (Llllitl/Publicis Conseil), qui a créé pour les Cannes Lions un site de paris en ligne. A sa soirée, Maurice Lévy ne peut s'empêcher d'envoyer des piques à Martin Sorrell - forcément jaloux de la présence de Maurice sur une bonne partie des panneaux publicitaires de la ville, à la une de The Drum. Pour rappel, The Drum est le CB News britannique : il a confié tout son numéro du mois à Maurice, qui se fait donc intervieweur, rédacteur en chef et trendsetter... un "coup" étonnant, mais qui pose question : le média de référence de la pub participe ainsi sans complexe dans ses colonnes à l'auto-promotion d'un des principaux acteurs, qui est aussi l'un de ses premiers clients... Mais c'est la garantie d'un buzz réussi (et d'une soirée sponsorisée par Publicis avec une vue imprenable sur Cannes).

WP_20150625_21_10_15_Pro

En parlant de clients, Teads - qui est partenaire de Petit Web à Cannes - organisait l'une des soirées les plus courues du jour. Les organisateurs ont pris un peu peur quand le yacht, pourtant assez grand, a commencé à tanguer en raison de l'affluence. On y croise évidemment Caroline Hugonenc, la directrice marketing de Teads, Loïc Soubeyrand, co-fondateur et Pierre Chappaz, son PDG. Il est particulièrement fier de son coup : un reportage de 6 minutes consacré à son format publicitaire dans une émission grand public, le Tube de Canal+, diffusé opportunément le week-end juste avant Cannes, entre un interview de Conchita Wurst et une enquête sur Masterchef. "Tous les Français présent ici l'on vu et c'est la première chose dont on me parle" explique Pierre Chappaz. "Il nous faut maintenant la même chose aux Etats-Unis !" C'est la nouvelle mission de Bérangère Weber, la responsable com' de Teads qui a décroché le reportage sur Canal+, après deux ans de persévérance. Marc Ménasé (Menlook) est aussi présent : c'est l'un des actionnaires historiques de Teads. On retrouve aussi sur le yacht Elise Yoshida, de Chanel et Jay Stevens, de Rubicon, venu en voisin - son yacht est amarré juste à coté.

La soirée se poursuit chez Havas, dans son café devenu le hotspot de la nuit cannoise - Google, en deuil, ayant finalement décidé d'annuler sa grande soirée à 1 million d'euros en dernière minute. Tous les patrons du groupe y sont, de Yannick Bolloré à Dominique Delport en passant par Pascal Dasseux, Stéphane Fouks ou Olivier Vigneaux. Frédéric Josué, Head of Innovation d'Havas Media est accompagné d'un jeune Viner américain ("Mais je fais bien plus que des Vine" nous précise-t-il). Quelques clients, comme Michael Aidan (Danone) ou Marie Laloy (Citroën) ont aussi fait le déplacement. La presse aussi est bien représentée, avec Anaïs Richardin, qui passe ses derniers jours chez Stratégies avant de rejoindre le site Maddyness, Maud Vincent de Marketing Magazine, Frédéric Roy de CB News ou Virginie Achouch de l'ADN et CB News. Parmi les autres Français présents (une liste forcément non-exhaustive) : Laurent Solly, de Facebook, Fabien Omont de Microsoft - il n'a pas eu la chance de tester Hololens, présenté à des invités triés sur le volet - Aline Bonnet de Youtube, ainsi qu'une bonne partie de l'équipe de We Are Social - moins sa patronne, Sandrine Plasseraud, qui, la veille, fêtait les deux premiers Lions de l'agence.

A 2h, le Havas Café ferme et l'épicentre de la (fin) de soirée se déplace vers le Martinez, mais nous décidons d'en rester là. Jusqu'à l'année prochaine.

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !