Newsletter du Lundi
12/07/21

Paru dans la newsletter du

Post-cookie : un annonceur sur deux va investir davantage les plateformes

Qui ?
Alban Peltier, CEO d'Antvoice.

Quoi ?
199 directeurs marketing français (PME, ETI, grands groupes) ont répondu à 25 questions sur la disparition des cookies tiers et leur état de préparation à mi-2023 (la nouvelle date de  disparition des cookies tiers de Chrome). Les résultats en exclu.

Comment ?
199 directeurs marketing français (PME, ETI, grands groupes) dont une cinquantaine de nos lecteurs, que nous remercions, ont répondu à 25 questions sur la disparition des cookies tiers et leur état de préparation à mi-2023 (la nouvelle date de  disparition des cookies tiers de Chrome). Après un an de communication intense sur le sujet, 71 % des personnes interrogées comprennent les enjeux de la disparition de cookie tiers.
75 à 95 % ont conscience des impacts de la fin des cookies (moindre ciblage, retargetting  et capping impossibles). En revanche, 58 % se sentent suffisamment informés. Et 61 % se disent préparés à cette échéance.
"Nous nous sommes demandés si les annonceurs allaient conserver le même niveau d'investissement, si les possibilités de ciblage sont moindres" explique Alban Peltier, le Pdg d'Antvoice. Effectivement, 30 % des annonceurs interrogés vont modifier leur niveau d'investissement, et 49 %, la structure de leurs investissement.
A qui vont bénéficier ces changements d'investissement ? Eh bien, le sens de l'histoire favorise toujours les mêmes : 54 % des personnes interrogées vont augmenter leur budget search, et 53 % leur budget social. "Comme le sujet se complexifie, les annonceurs sont effectivement tentés de se rabattre encore davantage sur les plateformes Derrir!ère la bataille des cookies, on assiste à un renforcement des jardins clos".
Antvoice, dont l'activité actuelle repose beaucoup sur les cookie tiers, ne pouvant pas rester les deux pieds dans le même sabot. "Nous nous sommes dits que 60 % des navigateurs allaient être équipés de FLoC, les cohortes Google, qui permettent le ciblage à l'échelle de groupes de 1 000 personnes anonymisées. Du coup, nous allons lancer à la rentrée une offre qui construit une table de correspondance aux cohortes Google.Onne peut pas laisser Google seul avec ce système. Aujourd'hui, les plateformes représentent 40 % du temps passé en ligne mais concentrent 75 % de la publicité. Il faut rééquilibrer le marché. Et c'est aussi l'intérêt des annonceurs. Car avec cette nouvelle demande, les CPC des grandes plateformes vont encore augmenter.Il faut aujourd'hui casser le réflexe "plateformes" et créer l'alternative."
La semaine-même de cette étude, Google a annoncé qu'il reportait la din des cookies tiers à mi-2023 (voir nos indiscrets). Pour Antvoice, "C'est une super opportunité pour tout le monde : le nouveau calendrier évoqué par Google annonce de nouveaux tests à partir de 2022 et AntVoice va d'ici là, continuer à développer sa R&D autour de ce ciblage pour offrir aux marques une réelle alternative efficace aux cookies tiers. "

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !