Newsletter du Lundi
09/12/19

Paru dans la newsletter du

A. Gladstein : « Le Bitcoin est le dernier rempart de la démocratie »

Qui ?

Alex Gladstein, chief strategy officer Human rights fondation, qui organise aussi le Freedom Forum à Oslo.

Quoi ?

Une intervention sur le danger d'un monde sans monnaie pour la démocratie, à Slush.

Comment ?

La démocratie requiert la protection de la vie privée dans la finance. "Si tous nos mouvements financiers sont traqués, il n’y a plus de liberté. En Chine, WeChat fournit des services ultra-pratiques "Mais au passage, on abandonne sa liberté". La ville de Laolai a ainsi créé un service de "debtshaming" (honte sur les endettés). "Les personnes endettées sont signalées sur le mobile. Si vous interagissez avec eux, votre crédit baisse". La reconnaissance faciale permet aussi d'avoir des données sur les individus et les véhicules. "En 2020, toutes les voitures chinoises seront équipées d'un code RFID. Mais attention, ne pensez pas que c'est réservé à la Chine". L'Italie, l'Espagne ou la Grande-Bretagne ont ainsi acheté à l'Empire du Milieu des services de social engineering.

La prochaine conquête de l'Espace sera dans le domaine de l'argent. La banque centrale chinoise lance le digital yuan en 2020, dont l'ambition est de servir de monnaie de réserve dans le monde. La disparition du cash, comme en Suède, où 92 % des transactions sont dématérialisée, permet d'instaurer un système de surveillance en temps réel. "C'est la vision de George Orwell qui se réalise".

Le rempart pour maintenir les libertés dans ce monde dématérialisé ? Pour Alex Gladstein, c'est le bitcoin, une monnaie sans autorité centrale, qui permet d'acheter sans laisser de trace. Une solution pour les 2 milliards de personnes qui n'ont pas de comptes, et les 4 milliards qui vivent en régime autoritaire. Précisons qu'aujourd'hui, seul 1 % de la population mondiale utilise le bitcoin. "Le Bitcoin empeche Xi Jinping de vous microtraquer, Putin de geler vos avoirs, les Etats-Unis de sanctionner l'Iran, et Chavez de dévaloriser votre argent (en deux ans, le café est passé de 450 à 14 M de bolívars)".

Ainsi à Hong Kong, les manifestants faisaient la queue pour acheter leur carte de transport en cash.
Moralité ? "Si l'on n’investit pas dans la techno décentralisée, c’est wechat qui va gagner."

Démocratie ou big brother ?
Censure ou open internet ?
Wechat ou bitcoin ?
Et Libra, dans tout ça ?
Quand on vous dit que Slush pose avantage de questions qu'il n'en résoud...

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !