Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Les indiscrets du lundi 26 mars

--> Les participants de SXSW (plus de 70 000 cette année pour la partie "Interactive") ont élu leur meilleure conférence, parmi les 2 887 sujets abordés... Résultats : c'est le keynote d'Esther Perel, une psychothérapeute belge, qui a fait l'unanimité (et on est d'accord avec eux). Il n'était question ni de blockchain, ni d'intelligence artificielle, ni de réalité virtuelle... mais de l'amour et des relations humaines à l'heure de Tinder. Vous pouvez regarder la vidéo ici, ou vous contenter d'un  TedX, plus court, sous-titré en Français, .

--> Si Pinterest est relativement discret en France (heureusement, certaines marques ont bien compris son intérêt), à Austin, pour SXSW, le réseau social avait investi une grande maison, où il organisait des conférences, des BBQ et des soirées, tout en y présentant ses technologies. A l'une des tables rondes, on pouvait notamment y découvrir FabFitFun, une box sur abonnement, qui mixe mode, beauté et fitness, et se considère comme un magazine. Son fondateur, Michael Broukhim y regrettait d'ailleurs que "les trois canaux les plus négligés par les médias, ce sont l'e-mail, UPS et Fedex."

--> Le business des "beauty box" est toujours en croissance aux Etats-Unis : le magazine Allure (Condé Nast) qui s'est lancé sur le créneau en 2015, d'abord à travers un partenariat, puis en internalisant l'activité, a connu une croissance de 33% de ses revenus en 2017. Objectif pour 2018 : +60%.

--> A la différence d'initiatives comme l'Alliance Gravity, qui vise à fédérer un maximum d'acteurs data et média pour atteindre une masse critique et peser face aux GAFA, Carrefour, Tradelab, Webedia et Marmiton (groupe AuFéminin, en cours d'acquisition par TF1) ont fait le choix de la verticalité, en se concentrant sur la thématique "food". La plateforme "d'activation programmatique" FoodLab agrège les données des différents partenaires, pour permettre aux annonceurs de l'agro-alimentaire de mieux cibler leurs publicités en ligne et d'en évaluer la performance. "Une marque pourra être certaine de ne pas toucher dix fois un client fidèle avec un mauvais message, tout en s'assurant de ne pas laisser de côté des clients sur le point de la quitter" donne comme exemples Yohann Dupasquier, de Tradelab.

--> Carrefour d'un côté, Tradelab, Webedia et Marmiton, de l'autre, travaillaient chacun à une offre sur le sujet : les deux projets se sont rapprochés en septembre dernier, pour un lancement opérationnel ce mois-ci. Pour la suite, les parties prenantes misent plutôt sur une internationalisation que sur l'intégration d'autres partenaires français.

--> Une association des acteurs français de la data est en voie de constitution, menée notamment par Yan Clayessen, de Publicis ETO. Parmi ses objets, un frein à l'inflation des salaires pour les profils "data", enclenchée par des grands groupes comme Axa depuis 2 ans.

[Annonce Partenaire] Digital Jobs recrute un Chargé de recherche (H/F) pour accompagner start-up, mid cap et grands comptes, pure players ou entreprises en transformation, dans le recrutement des talents du web. Pour postuler, c'est ici.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !