Newsletter du Lundi
20/09/21

Paru le

Les indiscrets du 3 mai 2021

--> Cette semaine est un nouveau tremblement de terre pour le ciblage en ligne. En effet, c'est l'update 14.5 de iOS qui entre en jeu. Et elle redonne le contrôle massivement à l'utilisateur qui décide par qui  veut se faire cibler (la case du non arrive en premier). Branchmetrics estime ici que, sur  7  % des utilisateurs d'iPhone qui ont déjà la mise à jour, seuls 4 % autorise le traçage. de son côté, Jason Kint a mené un sondage auprès des gens qui le suivent sur Twitter. Il a eu 8 500 votants (voir ici). Là aussi, seuls 4 % des personnes qui ont répondu acceptent d'être suivis par Facebook sur leur mobile. La Firme de Zuck a quelques soucis à se faire pour le ciblage dans l'écosystème mobile...Mais dans la conférence téléphonique avec les investisseurs, dont Jason Kint donne des extraits, le groupe minimise l'impact et noie le poisson...

--> Le même Jason Kint revient sur la fraude à grande échelle de Facebook sur ses performances, car la court a donné son accord pour publier des extraits du procès. Il faut lire ce thread en entier, ami lecteur, même s'il est en Anglais. Car il révèle l'ampleur des mensonges, les preuves récoltées lors du procès, comme le fait que Facebook était au courant des erreurs de mesure et a mis un an à les solutionner (voir ici)  et surtout, les conséquences qu'il a eu sur le marché. En effet, des performances sur-évaluées du leader du marché impliquent des investissements moindres pour ses concurrents. Le groupe compense cette nouvelle fraude en bons d'achat pour les annonceurs sur sa plateforme. Mais il ne répare pas le manque à gagner pour le reste du marché dont les médias, pour les pertes de chiffres d'affaires induites par des performances erronées. Le système de plateformes qui évaluent elles mêmes leurs performances et dominent très largement le marché trouve la ses limites...

--> Maria Ressa est une journaliste qui vient de recevoir le prix de la liberté de la presse Unesco Guillermo Canno. Elle en a profité pour rappeler son combat contre les plate-forme sociales : " En 2016, quatre mois après que Duterte est devenu président des Philippines, Nous avons écrit des articles d'investigation montrant comme le premier risque pour notre bataille pour la vérité est le nombre de morts de notre guerre de la drogue. Cette violence a été facilitée et alimentée par les entreprises de social média américaines. Fondé sur l'analyse big data, nous avons dénoncé les réseaux qui nous ont manipulé, ciblé, et qui ont attaqué les personnes qui disaient la vérité, intimant au silence quiconque mettait en cause le pouvoir ce qui a créé une machine de propagande de social média. Les plateformes nous divisent et radicalisent. Ces plateformes ne reflètent pas l'humanité mais reflètent nos pires travers et facilitent la montée de fascisme. Sans fait, nous n'avons pas de réalité partagée. L'information est un bien public." Ecoutez Maria ici. Lisez la là.

-->Heineken poursuit sa percée dans la réalité virtuelle et la forme 1, avec une expérience (décrite par Campaign) combinant immersion en F1 et dégustation de bière. Un exemple à suivre pour Ruinart ? En effet, la semaine dernière, nous étions invités à une dégustation de champagne en zoom. Une expérience surréaliste : le sommelier dégustait seul son champagne, la marque n'ayant rien prévu pour les spectateurs derrière leur écran. Qui a laissé ses invités aussi frustrés que stupéfaits.

--> C'est la fin d'un cycle. L'an dernier, le sommet de French Founders nous avait revigorés, en plein premier confinement. Avec notamment le coup d'éclat de Sébastien Bazin, se demandant ce que les plateformes avaient fait pour nous dans la période. Cette année, on s'est un peu ennuyés, et on a fui. Vivement les rencontres en réel ! (au fait, jardins ouverts jardins clos V est le 28 septembre, écrivez-nous si vous volez figurer sur noter waiting list...) l'invité vedette de l'événement était l'ancien patron de Danone, Emmanuel Faber. Qui ne pouvait sans doute pas avoir un tel discours de vérité, après son éviction surprise. On aura quand même appris que le post de son badge d'employé sur Twitter a fait 3 millions de vues sur les réseaux sociaux, et a été l'un des cinq posts les plus likés de Linkedin dans le monde.

--> Le pire Captcha au monde est signé Electronic Arts. Ce développeur  raconte ici, de manière très divertissante,  une UX d'enfer qui 'a empêché de démarrer un jeu qu'il avait acheté ...

--> Pourquoi un ingénieur s'appose-t-il à l'application tous anti covid ? Eh bien, parce qu'elle ne protège aucun des principes auxquels nous sommes attachés, tout simplement. Explication limpide de Jérôme Nicolle ici.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !