Newsletter du Lundi
28/11/22

Paru le

Les indiscrets du 27 juin 2022

--> La semaine dernière, il n'y avait pas que les Cannes Lions. Mais aussi Collision, à Toronto. Deux "repentis"  ont usé de parallèles très parlants pour illustrer les enjeux démocratiques à l'ère des GAFAM (voir ici). Sridhar Ramaswamy dirigeait l'activité publicité pendant quinze ans chez Google. Il lance aujourd'hui son propre navigateur, Neeva. Et attaque son ancien employeur au bazooka : "Les big tech aiment à se présenter comme les défenseurs de la démocratie. Mais rien n'est moins vrai. Ils collectent de la data en masse et n'ont aucun intérêt à défendre notre vie privée. Imaginez une société unique qui fournirait l'eau aux pays du monde entier. C'est ce que fait Google dans son domaine".
De son côté, Brittany Kaiser (whistleblower de Cambridge Analytica) a créé "Own your data"et a déclaré : "Au lieu d'enseigner aux enfants comment utiliser la technologie, nous leur apprenons comment la technologie fonctionne". Dans ce domaine, personne ne surpasse le comique John Olivier, expliquant ainsi la dérive de Google, en utilisant les dauphins.

--> L'emprise de Microsoft sur les commandes étatiques ne semble pas se desserrer, malgré le scandale provoqué par l'hébergement de nos données de santé chez l'Américain, sans appel d'offres. "Le projet Bleu, censé fournir un cloud de confiance en France avec Microsoft, annoncé en mai 2021 ne sera pas opérationnel avant 202. Trois ans de perdus" explique Guillaume Champeau de Clever Cloud. "Et un bleu seing pour les achats publics de cloud Microsoft non certifié sec num cloud" complète ici Thomas Fauré de Whaller.

--> Déconfiture ou confiture ? Les deux, mon capitaine. Il convient de souligner l'évolution contraire entre la valeur du bitcoin aujourd'hui, et celle des usages, souligne Arnaud Rofidal ici. En effet, Hublot, la marque de montres de luxe, accepte aujourd'hui le paiement en Bitcoin. E Bay a racheté la plateforme de NFT Know Origin. Et Citibank a mis en place un système de conservation pour les crypto-monnaies. CQFD.

--> Le 22 juin dernier, l'événement Big de la Banque Publique d'investissement avait lieu sur le roof top. Mais aussi sur le metavers Decentraland (voir ici). Malheureusement, on ne pouvait pas y accéder. Ah, la technique....

--> La Chine et Tik Tok espionnent nos enfants, s'insurge dans ce post Jason Calacanis, citant un ingénieur chinois, Master of admin de Tik Tok, qui a admis avoir accès à tout ce qui est publié sur la plateforme.

--> Mark Zuckerberg, a promis davantage de moyens pour que les créateurs puissent gagner de l'argent sur Facebook et Instagram. Certains de ses outils de monétisation actuels seront  étendus à un plus grand nombre de créateurs. Toujours pour nourrir les créateurs,  Meta maintiendra pour eux la gratuité des événements en ligne payants, des abonnements des fans, des badges et de ses prochains produits d'information ... jusqu'en 2024. Alex Frolov, qui dirige Hype auditor, commente : "Creator Marketplace servira de remplacement aux plateformes existantes de marketing d'influence de bout en bout. L'un des plus grands défis que nous avons vu au fil des ans est la fraude des influenceurs, et cela ne sera pas nécessairement combattu par la création de Creator Marketplace, car il est très peu probable que Meta soit prêt à montrer combien de faux followers utilisent leur plateforme. Or, 49% d'entre eux ont été touchés par la fraude l'année dernière. C'est un risque très réel et très courant pour les influenceurs comme pour les marques, et il sera intéressant de voir si la Creator Marketplace met en place des mesures pour protéger les marques contre ces risques."

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !